copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 2 Invités

Michel Boisjoly, Roberto36

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun Mai 01 2017, 21:42

Partagez | 
 

 La peine de mort en question

Aller en bas 
AuteurMessage
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: La peine de mort en question    Jeu Sep 20 2018, 11:32

La 16ème Journée mondiale contre la peine de mort aura lieu le 10 octobre 2018.
 
 

 
 
 
 
 

 
 
La 16ème Journée mondiale contre la peine de mort aura lieu le 10 octobre 1918.
 

 
 
A cette occasion la Coalition mondiale contre la peine de mort souhaite attirer l'attention sur les conditions de détention dans les couloirs de la mort.
 
En aparté et à l'occasion de cette journée Mondiale ,
 
 

 
il m'a été demandé de constituer un dossier relatif à des erreurs judiciaires connues (ou pas)à travers le monde.
 
Dans un premier temps j'ai l'intention de me consacrer aux françaises principalement les plus connues .
 
Mon but n'est pas  d'offrir aux opposants matière à remettre en cause ces décisions irréversibles.
 
Des décisions qui parfois ont "tranché" des têtes .. à tort .
 
La justice n'est pas infaillible , elle peut se tromper en reconnaissant même ses erreurs (ce qui n'est pas toujours le cas)
 
Au fil de mes recherches , dans un premier temps depuis la fin de la dernière guerre , seulement je dirais 7 erreurs judiciaires ont été reconnues .
 
Seulement , oui car il y en a d'autres certainement , ce qui n'est pas très rassurant.
 
Tout d'abord un peu d'histoire à travers le monde
 

 
Les conditions de détention peuvent varier d'un endroit à un autre, mais nous affectent tous
 
Qu’il s’agisse des conditions d'isolement aux États-Unis, ou des prisons surpeuplées dans certains pays d'Afrique et d'Asie ,
 
les conditions de vie des personnes condamnées à mort provoquent fréquemment une déshumanisation au mépris de la dignité des individus.
 
Bien souvent les personnes condamnées à mort deviennent des êtres humains dans lesquels la société n’investit plus.
 
Tout se passe comme si, avant même d’être exécutées, ces personnes n’avaient déjà plus droit à la vie,
 
comme si elles n’étaient plus considérées comme des « êtres humains ».
 
Enfin, les personnes détenues dans les couloirs de la mort ont très peu de contacts avec leurs familles et leurs avocats,
 
étant donné que l’accès aux couloirs de la mort est très restreint.
 
Ainsi, les conditions de détention affectent non seulement les personnes condamnées à mort, mais aussi les familles, les proches
 
La peine de mort en pratique
 

 
• 107 pays ont aboli la peine de mort pour tous les crimes ;
 
• 7 pays ont aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires ;
 
• 28 pays sont abolitionnistes en pratique ;
 
• 56 pays sont rétentionnistes ;
 
• 23 pays ont procédé à des exécutions en 2017 ;
 
• Les 5 pays qui ont le plus exécuté au monde en 2017 sont : la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et le Pakistan.
 

 
Pour celles, ceux qui souhaiteraient s’investir voici par exemple :
 
Ce que vous pouvez faire pour lutter contre la peine de mort
 
1. Ecrire à un prisonnier dans le couloir de la mort
 
2. Envoyer des messages de soutien à leurs proches et avocats
 
3. Organiser une visite de prison en suivant les conseils fournis par la Coalition mondiale
 
4. Organiser un débat public ou une projection de film avec des familles de personnes condamnées à mort, innocentées,
 
avec les avocats, des experts…: utilisez notre kit de mobilisation pour de nombreux conseils pratiques !
 
Participer à un événement organisé par les abolitionnistes à travers le monde
 
5. Organiser une exposition (d'oeuvres d'art de condamnés à mort, de photographies des couloirs de la mort,
 
de dessins, d'affiches) ou montez une pièce de théâtre
 
6. Participer à un événement organisé par les abolitionnistes à travers le monde
 
7. Faire un don à la Coalition mondiale contre la peine de mort ou à tout autre groupe contre la peine de mort
 
8. Suivre et soutenir la campagne sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter : #nodeathpenalty
 
9. Mobiliser les médias pour les sensibiliser à la question de la peine de mort
 
10. Participer à "Cities against the death penalty / Cities for life" le 30/11/2018
 
Appel à initiatives: vous pouvez agir dès maintenant !
 
Le 10 octobre 2018, agissez contre la peine de mort !
 
> Participez aux centaines de manifestations organisées dans le monde
 
Où que vous soyez
 
> En Afrique, en Amérique, en Asie, en Océanie ou en Europe
 
Qui que vous soyez
 
> ONG, enseignants, juristes, élus locaux, députés, artistes, journalistes, responsables religieux, citoyens
 
Quel que soit votre projet
 
> Débat, concert, conférence de presse, manifestation, pétition, activités pédagogiques et culturelles...
 
Avant de poursuivre ici la publication de mes textes élaborés par mes propres soins en  recherches je m’adresse à vous :
 
`Mesdames Messieurs les Administrateurs , Modérateurs , autres membres de ce forum
 
A savoir si vous pensez que  la publication ici même de mon dossier précédemment désigné présente un certain (un brin) d’intérêt
 
pour l’animation du forum , si vous pensez que ce dossier peut générer de votre part des réactions ,
 
des commentaires redonnant un peu de « vie » à ce forum  .
 
Je vous demande dès maintenant avant de poursuivre un mot, une phrase, un avis
 
Qui pèserons dans ma décision de poursuivre ou pas …..
 
Je n’ai pas encore commencé mon enquête , laquelle devrait débuter fin septembre  et se poursuivre pratiquement jusqu'en fin d'année  ?
 
Les publications s’échelonnerons au fur et à mesure d’un sujet traité (je pense)
 
N’ayant pas encore établi un réel « plan de bataille »
 
 
 



Dernière édition par Roberto36 le Ven Sep 21 2018, 08:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 57056
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Sep 20 2018, 12:00

Trop grave cette question pour y répondre de façon péremptoire!!!!

Une seule réponse en conscience ,me trouvant devant un cas précis,ne pourrais voter la peine de mort pour un individu précis .

Plus difficile est de trouver une solution pour garder en vie un individu dangereux et qui peut récidiver !
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36654
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Sep 20 2018, 12:13

La peine de mort étant abolie en France, nous avons 500 prisonniers à perpétuité avec 22 ans incompréhensibles. 40 sont libérés chaque année depuis 15 ans. Aucun n’a récidivé. Le stock se maintient avec des nouveaux. La libération se fait avec l’avis de trois psychiatres puis un tribunal est constitué. La peine de mort est indigne dans une société civilisée.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 15:42

En aparté et à l'occasion de cette journée Mondiale ,

il m'a été demandé de constituer un dossier relatif à des erreurs judiciaires connues (ou pas)à travers le monde. 

Dans un premier temps j'ai l'intention de me consacrer aux françaises pratiquement les plus connues .

Mon but n'est pas  d'offrir aux opposants matière à remettre en cause ces décisions irréversibles.

Des décisions qui parfois ont "tranché" des têtes .. à tord .

La justice n'est pas infaillible , elle peut se tromper en reconnaissant même ses erreurs (ce qui n'est pas toujours le cas)

Au fil de mes recherches , dans un premier temps depuis la fin de la dernière guerre , seulement je dirais 7 erreurs judiciaires ont été reconnues .

Seulement , oui car il y en a d'autres certainement , ce qui n'est pas très rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 57056
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 16:26

Que faire alors contre les tueurs en série .Ne suis pas non plus pour la peine de mort .Mais que faire dans ce cas là .Ceux qui recidivent ,après avoir purgé leur peine de prison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 42140
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 16:31

Je suis pour la peine de mort pour les violeurs d'enfants ,lorsque je pense ce que ces pauvres petits innocents subissent j'en suis malade .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36654
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 16:36

Les violeurs d’enfants ont une vie atroce en prison ,ils sont massacrés en taule. Ils ne peuvent quasiment pas sortir de leur cellule.
A ce propos il y a plus de guillotine en France. 
Peut-être souhaitez-vous des exécutions publiques sur le trottoir avec une foule hilare faisant la fête. Franchement c’etait Obscène.
De plus la peine de mort est inefficace. On zigouille par centaines depuis des milliers d’années et les malfrats continuent.
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Messages : 18256
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 19:16

je suis contre la peine de mort,mais pour quelque chose de grave me touchant,je crois que je voudrai faire ma justice moi même
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36654
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mer Oct 03 2018, 20:54

Faire justice soi-même n'est pas de la justice mais de la vengeance ,c'est pire .
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Messages : 18256
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Oct 04 2018, 08:31

il se trouve que j'ai l'esprit de vengeance de même que celui de reconnaissance d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mar Oct 09 2018, 10:35

Demain mercredi 10 octobre la 16ème Journée mondiale contre la peine de mort aura lieu .

Comme prévu je vais alimenter le sujet au travers de différentes erreurs judiciaires commises depuis la nuit des temps 




René Barjavel – La nuit des temps

Le but n'est pas de faire quelconque procès d'intention . Mais de se remettre en mémoire 

certaines "défaillances" de la justice depuis son origine .



N° 1


La peine de mort en question 

Dans la série des erreurs judiciaires françaises qui ont défrayé les chroniques en leur temps , je commence par une des plus anciennes. 


Nous sommes dans le nord de la France à Douai précisément . 

En l'an 1364 , un dénommé Jean Rayne échevin (1) de Douai (comté de Flandre) commerçant en grains fut pendu victime d'une erreur judiciaire. 

A la tête d'une affaire prospère ce commerçant victime de quelques hommes jaloux insinuèrent qu'il vendait ses grains

avec de fausses mesures plus petites que celles voulues par la loi. 

Dénoncé, arrêté, jugé par le corps du magistrat de Douai, il fut condamné à être pendu et fait mourir. 

Il fut exécuté sans délai par ordre du bailli malgré son appel de sentence auprès du roi.

Cependant, l'innocence de Jean Rayne était de notoriété et son fils Lambert Rayne et son gendre Jean de Ferri portent la cause devant le conseil du roi.

Il fut reconnu condamné injustement et un arrêt du conseil cassa le jugement le 13 juillet 1366 ,

ordonna au magistrat d'aller en chemise blanche, la torche en main, au gibet, d'y faire dépendre le cadavre 

(à cette époque on laissait les cadavres suspendus jusqu'à ce qu'ils tombent en pourriture ou dévorés par les animaux) et

de le porter en l'église Saint-Pierre pour l'inhumer. De plus aux frais des juges, d'ériger une chapelle de Sainte-Croix bien dotée,

pour y célébrer la messe trois fois par semaine.

Le 5 septembre 1368 le roi Charles V rend une ordonnance à Neelles-en-Vermandois réintégrant dans son droit ledit magistrat avec

obligation de payer six mille francs d'or. En outre le magistrat fut dépouillé de tous emplois, privilèges et immunités.

( 1 ) Un échevin était, au Nord de la France au Moyen Âge, un magistrat, nommé par le seigneur pour rendre la justice sur ses terres.




Portrait d'un échevin, Nicolas de Largillierre (Musée des Ursulines de Mâcon)


Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36654
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mar Oct 09 2018, 13:34

René Barjavel – La nuit des temps


SVP lisez ou relisez ce livre sublime .Je l'ai lu en 1965 à Samoëns en 1965 et il reste gravé en ma mémoire .
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Mar Oct 09 2018, 14:16

Michel Boisjoly a écrit:
René Barjavel – La nuit des temps


SVP lisez ou relisez ce livre sublime .Je l'ai lu en 1965 à Samoëns en 1965 et il reste gravé en ma mémoire .


Tout à fait  super
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Oct 11 2018, 21:48


N° 2
 
 
La peine de mort en question
 
Dans la série des erreurs judiciaires françaises qui ont défrayé les chroniques en leur temps , voici l'affaire Calas


 

 
Nous sommes en présence d'une affaire judiciaire qui se déroule en 1761/62 à Toulouse.
 
Un conflit religieux entre protestants et catholiques, rendue célèbre par l'intervention de Voltaire.
 
Jean Calas était un commerçant protestant de Toulouse.
 
Une joyeuse histoire de meurtre en famille, agrémentée d'un soupçon de torture et de religion.
 
Le fils ainé des Calas est retrouvé pendu et donc (déduction logique) la famille est accusée de meurtre.
 
Encore plus quand le conseil municipal se laisse convaincre par des voisins un tantinet commères,
 
que le défunt voulait se convertir au catholicisme (la famille était majoritairement protestante).
 
En 1762, le père, Jean Calas, est déclaré coupable sans aucune preuve valable et est soumis au supplice de la roue,
 
une joyeuseté qui consiste à être ficelé sur une roue et à se faire exploser les membres par un bourreau.
 
Histoire d'être glauque jusqu'au bout , on l'achève en l'étranglant. Pour s'assurer qu'il est bien mort, on le brûle aussi.
 
Il n'en fallait pas moins. En 1765, Jean Calas et sa famille sont réhabilités grâce à l'acharnement de leur fils Pierre.
 
Voltaire aussi y est un peu pour quelque chose
 

 
Jean Calas condamné au supplice de la roue.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1418
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Oct 18 2018, 11:38

N° 3

En voici une qui a fait grand bruit à l'époque , et dont on parle encore aujourd'hui. 

Affaire du courrier de Lyon



Illustration de l'attaque, gravure par Alphonse de Neuville (in L'Illustration européenne, 1872)

L'affaire du courrier de Lyon est une affaire criminelle française survenue à l'époque du Directoire. 

Dans la nuit du 8 au 9 Floréal an IV (27 au 28 avril 1796), la malle-poste qui va de Paris à Lyon est attaquée, près du village de Vert-Saint-Denis 

(dans l'actuel département de Seine-et-Marne) par cinq individus qui volent l'argent convoyé par cette malle-poste et assassinent les deux postillons.

L'instruction et le procès de l'affaire vont conduire à ce qui a pu être considéré comme une erreur judiciaire avec 

l'exécution du nommé Joseph Lesurques et comme un exemple d'une justice approximative et trop rapide.

Une diligence postale contenant pas mal de pognon est attaquée par une bande de malfrats.

Les deux responsables de la poste sont tués à coups de poignard. 

Victime de sa ressemblance malheureuse avec un des malfaiteurs, Joseph Lesurques est déclaré coupable et condamné à être guillotiné.

Son innocence a été reconnue en 1800, une fois les véritables coupables arrêtés.

Depuis 1867, une loi porte son nom. Elle permet de réhabiliter les condamnés innocents.



 



Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36654
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La peine de mort en question    Jeu Oct 18 2018, 13:20

Il fallait trouver des boucs émissaires.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peine de mort en question    

Revenir en haut Aller en bas
 
La peine de mort en question
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La peine de mort rétablie ?
» L'abolition de la peine de mort a 25 ans
» US: peine de mort
» Peine de mort confirmée en appel pour le meutrier de 5 militaires français en Afghanistan
» [DEBAT] Êtes-vous pour ou contre la peine de mort ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ACTUALITÉS-
Sauter vers: