copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Jeu 17 Mar - 8:28

Partagez | 
 

 ça alors un saint espagnol en costume breton!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Hélène



Messages : 50836
Localisation : Plouescat

MessageSujet: ça alors un saint espagnol en costume breton!   Sam 15 Sep - 17:51

En plus la légende de saint Isidore est édifiante !
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie



Messages : 38649
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: ça alors un saint espagnol en costume breton!   Sam 15 Sep - 18:02

Voici ce que j'ai trouvé mais je ne sais si c'est le bon .



Le Finistère
Saint Isidore le Laboureur, célèbre en Espagne comme patron de
Madrid, reçoit sa part d'honneur en Bretagne. Dans le Finistère,
département auquel se borne la présente enquête, l'église paroissiale de
Botmeur lui est dédiée ainsi que deux chapelles, d'ailleurs détruites,
au Relecq-Kerhuon et à Scrignac. Si, par ailleurs, on prend en compte
les sanctuaires qui abritent une statue le représentant, Isidore, loin
d'être un inconnu, jouit d'une belle audience. La statistique extraite
du "Nouveau Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Quimper et
de Léon", établie sur cinquante-trois saints personnages, place notre
espagnol au trente-cinquième rang, entre saint Cado et saint Maurice,
deux personnages qui eux sont bien du cru.

Une population essentiellement rurale ne pouvait qu'être heureuse de
réserver dans ses sanctuaires une place au valet de ferme qui, sous le
tranchant de sa bêche vit jaillir une bonne source. Le paysan ahanant
au long de son sillon enviait aussi sans doute le mystique laboureur
qu'un ange mystérieux relayait au mancheron de la charrue pendant qu'il
tombait en extase. Par suite, quoi de plus parlant que de présenter au
paysan chrétien, le saint paysan accompagné d'attributs on ne peut plus
symboliques: bêche, faucille, charrue miniature, gerbe de blé. Mieux
encore, saint Isidore endosse le costume rural, devenant souvent vrai
paysan breton.

Comme la canonisation de saint Isidore n'eut lieu qu'en 1622 sous le
pontificat d'Urbain VIII, on ne peut s'attendre à trouver dans la pointe
extrême de l'Armorique pas plus qu'ailleurs, des statues antérieures à
l'époque classique.

La plus ancienne représentation pourrait être à Plouégat-Guerrand.
Vêtu de hauts de chausse, guêtres, veste longue ouverte sur une chemise,
Isidore est nue-tête. Le chapeau posé sur l'avant-bras serré contre la
poitrine rappelle le geste de déférence du Pauvre conduit par le Riche
devant saint Yves dans sa fonction de juge. De l'autre main, Isidore
tient un chapelet. Tandis que la faucille a sa lame assurée sur le bras
droit, la bêche est serrée en main gauche. L'outil d'allure moderne
est très différent des bêches de bois des statues de saint Fiacre dont
le tranchant épointé se glisse dans une gaine de métal. On sait que le
culte de saint Fiacre fort en faveur dans une société agricole et par
conséquent ses statues sont plus anciens. On voit ainsi le culte
d'Isidore relayer, en certains lieux celui plus ancien de saint Fiacre.

Du XVIIe siècle, date aussi le saint Isidore de Saint-Vougay dont le
costume ressemble à celui de Plouégat-Guerrand. Mais il porte un bonnet
enfoncé sur la tête et chausse de gros sabots de bois. On a ici un
Isidore moissonneur, faucille brandie avec en main trois beaux épis de
blé.

Comme les hauts de chausses des costumes anciens abandonnés dans le
reste du pays continueront à être portées au long du XIXe siècle par les
paysans bretons, les images de saint Isidore empruntent volontiers ce
vêtement traditionnel. Louis Réau, dans son "Iconographie de l'art
chrétien", parlera de "paysan du terroir". La langue bretonne précise
paysan en "bragou bras", c'est-à-dire, porteur de "braies larges". Les
braies de l'Isidore breton de Logonna-Daoulas, s'assortissent du gilet
bleu à gros boutons maintenu par une large ceinture de flanelle rouge.
Exemplaire exact de la mise du paysan aristocrate, un "julot", aurait-on
dit dans le pays de Léon du côté de Pleyber-Christ ou de
Saint-Thégonnec. Des souliers à larges boucles d'argent complètent
l'arrangement qui ne comporte pas de coiffure. L'Isidore de Logonna
dresse haut la tête, fier de présenter sa gerbe aux beaux épis.

Le saint Isidore de Saint-Yvi est plus ruralement typé. L'oeuvre
d'allure rudimentaire est faite par un artisan qui complète le costume
breton, par un chapeau de feutre à larges bords. Son saint personnage
pose dans l'attitude de l'ouvrier fier de présenter l'outil avec lequel
il travaille. Sa bêche est une vraie bêche rapportée du champ et la
faucille une vraie faucille décrochée au râtelier de la grange.

A Saint-Méen, le Saint-Méen du Finistère, et non le
Saint-Méen-le-Grand d'Ile-et-Vilaine, un artiste de notre siècle
compose, à l'instar de ces statues dressées pour glorifier les laborieux
travailleurs, un Isidore paysan, déclamatoire à souhait. Campé avec sa
bêche qu'il tient comme une arme de combat, il dresse le bras gauche
vers le spectateur qu'il interpelle. Le sculpteur populaire n'a, en
outre, pas oublié de suspendre une gourde à la ceinture de son héros
paysan.

Une des dernières images de saint Isidore en Finistère est celle qu'a
dessinée en notre temps Pierre Toulhoat, l'artiste de Quimper pour la
bannière de Clohars-Fouesnant. Dernier avatar de la représentation
traditionnelle "Sant Izidor" avec sa faucille, l'opulente gerbe de blé
se coiffe du grand chapeau de paille. Sur les bordures de la bannière
les palmettes, les rosettes, les coeurs et les volutes sont autant de
motifs traditionnels qui permettent de reconnaître à tout coup les
productions que l'imagier breton contemporain a répandu à foison.
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène



Messages : 50836
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: ça alors un saint espagnol en costume breton!   Sam 15 Sep - 18:38

J'en avais trouvé à plusieurs endroits en Bretagne,mais Rosie en a trouvé encore plus.Le mien est saint Isidore de Guern.Voyez la légende .Pas mal comme organisation du travail :cc:


http://fr.topic-topos.com/saint-isidore-guern
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie



Messages : 38649
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: ça alors un saint espagnol en costume breton!   Sam 15 Sep - 18:39

Je l'avais trouvé aussi celui-ci ,mais je me suis étendue dans mes recherches .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça alors un saint espagnol en costume breton!   Aujourd'hui à 5:03

Revenir en haut Aller en bas
 
ça alors un saint espagnol en costume breton!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Val-Saint-Père (50) - LE BRETON x SAMSON
» Tout St James en Normandie.
» Bécassine a cent ans
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009
» Saint Maurice d'Etelan FENESTRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: