copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 2 Invités

Claire, Roberto36

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun 1 Mai - 21:42

Partagez | 
 

 Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Sam 1 Sep - 0:07

Rappel du premier message :


 
 
 
 

 
 
 
Origine et histoire du mois de septembre
 
Depuis l'arrivée du calendrier julien, en 46 avant JC, le mois de septembre est le neuvième mois de l'année.
 
Avant cette date , septembre était le septième mois de l'année, d'où l'origine de son nom.
 
Dans l'hémisphère nord, c'est au mois de septembre que l'été se termine, avec l'équinoxe d'automne, entre le 20 et le 22 septembre.
 
A l'équinoxe, le jour et la nuit ont une durée identique de 12 heures.
 
C'est au mois de septembre que commence une nouvelle année scolaire dans les pays de l'émiphère nord.
 
Dans l'hémisphère sud, c'est au mois de septembre que l'hiver se termine, laissant la place au printemps.
 
Quelques évènements ont lieu en septembre :
 
- La fête de la gastronomie, le premier week-end d'automne.
 
- En France, la journée internationale d'hommage aux Harkis, le 25 septembre.
 
Pourquoi le mois de septembre se nomme-t-il ainsi ?
 
Le nom de septembre puise ses origines dans l'ancien calendrier romain, dans lequel il était le septième mois de l'année.
 
Pourquoi le mois de septembre s'appelle-t-il ainsi ?
 
Septembre vient du latin septem, qui signifie sept. D'où september mensis, septième mois.
 
De la même façon, octobre vient d'october mensis, huitième mois, novembre de november mensis, neuvième mois, et décembre december mensis, dixième mois.
 
Cependant, ces appellations ne collent pas : septembre n’est pas le septième mois du calendrier.
 
Septembre était en fait le septième mois de l'ancien calendrier romain.
 
C’est pour cette raison qu'il s'appelait september mensis.
 
Ce calendrier était attribué à Romulus, fondateur de Rome et frère de Rémus.
 
L'année romaine, à l'époque, ne comptait que dix mois et commençait en mars.
 
Ce mois était dédié au dieu de la guerre, parce qu'après l'hiver,
 
c'était le moment où l'on pouvait tranquillement recommencer à aller conquérir les terres de ses voisins.
 

 
 

 
Paire de mois : Le mois de Septembre ou la Parabole du figuier ...
 

 
Septembre et Octobre d'Abel Grimmer sont des variantes des panneaux de la série des douze mois qui se trouve actuellement dans l'église Notre-Dame à Montfaucon.
 
Pour le cycle, le peintre s'est inspiré des œuvres de Hans Bol diffusées par des gravures d'Adrian Collaert de l'Emblemata Evangelica publié par
 
la famille Sadeler en 1585. Les séries de mois ou de saisons font partie de la tradition picturale qui remonte aux premiers temps du Christianisme.
 
Elle s'est notamment manifestée dans les miniatures des livres d'heures chers au XVIème et XVème siècles.
 
Un siècle plus tard, séduits par le thème, les peintres flamands tels que Pieter Bruegel l’Ancien et Lucas van Valckenborch transposent
 
sur des panneaux les calendriers des miniaturistes. À Anvers, Grimmer s’en fait le spécialiste.
 
À travers ces deux panneaux, Abel Grimmer révèle la vision d'un artiste authentique, donnant une interprétation du paysage comme
 
un théâtre où se mêlent scènes religieuses et profanes.
 
Septembre : cette scène automnale représente les travaux des paysans : le mois de septembre est ici à l’honneur.
 
C’est précisément la cueillette de pommes qu’il est possible d’y observer.
 
En même temps, sont représentés le Christ et ses disciples en bas à droite du tableau.
 
La mention LVC.13 est un indice pour la parabole illustrée.
 
Un petit groupe est représenté au premier plan autour du Christ selon le costume juif traditionnel.
 
Voici ce que dit la parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne.
 
Il vint y chercher des fruits et n’en trouva pas. Il dit alors au vigneron : “ Voilà trois ans que je viens chercher des fruits sur ce figuier,
 
et je n’en trouve pas. Coupe–le ; pourquoi donc use–t–il la terre pour rien ?
 
” L’autre lui répondit : “ Maître, laisse–le cette année encore, le temps que je creuse tout autour et que je mette du fumier.
 
Peut–être donnera–t–il des fruits à l’avenir… Sinon tu le couperas ”.
 
Les autres parties de la composition, tel que le paysage ponctué de personnages ainsi que les petites maisons flamandes sont
 
traités de façon contemporaine au siècle du peintre.
 
Octobre est associé à la parabole des vignerons meurtriers relatée par Mathieu au chapitre 21 de son Évangile.
 
Un propriétaire terrien plante une vigne, la ceint d’une clôture et la protège d’une tour de garde.
 
Projetant de voyager, il confie l’entretien de son domaine à des vignerons.
 
Au moment des vendanges, des serviteurs sont envoyés auprès d’eux pour récupérer le fruit de la récolte,
 
mais les vignerons se révèlent être de mauvais hommes qui s’en prennent violemment aux domestiques.
 
D’autres viennent mais le même sort cruel leur est réservé. Finalement, le fils du propriétaire intervient.
 
Cela attise davantage la haine des vignerons qui voient là une occasion de mettre la main sur l’héritage familial.
 
Le fils est ainsi chassé et tué. La parabole se clôt par la question du Christ aux Pharisiens :
 
« Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? ».
 
Ceux-là répondent : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons,
 
qui en remettront le produit en temps voulu ». En s’inspirant du texte sacré qu’il indique par la mention « MATT. 21 »,
 
Abel Grimmer place donc le Christ et deux Pharisiens sur un petit promontoire à l’avant-plan, situation idéale pour observer attentivement
 
le drame se déroulant à leurs pieds. Par leurs tenues antiquisantes, ils se distinguent des autres personnages représentés arborant
 
des costumes paysans contemporains du peintre, hormis le pauvre serviteur pourchassé par ses bourreaux impies.
 
Leur situation dans le tableau ajoute à cette partition de la composition avec d’une part, la référence biblique et d’autre part,
 
la vue panoramique paysagée où le meurtre du fils par les vignerons opère telle une transition dramatique.
 
Avec ces deux paraboles illustrées dans un format important, nous pouvons admirer le talent de dessinateur et de coloriste d’Abel Grimmer,
 
comme son aisance dans la narration figurée d’épisodes bibliques bien connus à son époque.
 
La manière alerte du peintre et sa palette harmonieuse rehaussée de touches vives guident le regard de l’amateur à travers deux compositions emblématiques.
 


Dernière édition par Roberto36 le Lun 1 Oct - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Marie-Hélène



Messages : 57206

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 11 Sep - 9:59

Ah non pas de glace dés le matin!!!!!Merci quand même ......Le RIRE !

Je veux bien que ce soit une bonne thérapie !!!!Mais peut-être une fois dans l'ambiance?

Au moins que nous puissions nous servir de cette supériorité :"Le rire est le propre de l'homme" super bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mer 12 Sep - 7:54



 
 
 
 
 

 
 

 

 
 
Plaquée sur les grilles extérieures de l'hôpital, une mosaïque de portraits hilares du microcosme de Trousseau,
 
signés Le LOL Project, accueille le visiteur. À l'intérieur, le mardi et le jeudi, c'est la journée des clowns.
 
Avant d'entamer leur tournée, Emmanuelle et Michel, tous deux membres du Rire médecin -
 
l'une des principales associations de clowns hospitaliers rémunérés - font le point sur l'état de santé de leur jeune public avec
 
les infirmières. Malgré la forte activité matinale, ils sont reçus avec le sourire par cette jeune armada vêtue de blouses bleues et
 
chaussée de Crocs colorés. Dix minutes plus tard, retour d'Emmanuelle et Michel à leur mini-loge pour se maquiller et
 
enfiler leur tenue de scène. Toujours la même: une robe à volants orange, vert anis et noirs sur un collant turquoise
 
pour Z'el Printemps/Emmanuelle et, pour Jules/Michel, une chemise rouge vif avec les chaussettes assorties et
 
un pantacourt crème. Sans oublier, bien sûr, l'incontournable nez rouge.
 
«C'est important pour les enfants, un repère», explique Z'el Printemps en secouant sa longue tresse violette.
 
En revanche, aucun numéro ne se ressemble. L'improvisation est la règle, en mêlant le mime, la magie, les marionnettes,
 
la danse, etc. Le plus sûr moyen de déclencher un sourire, voire ce rire si salvateur d'un public de 2 à 17 ans venu de tous horizons.
 
Premier arrêt dans une tournée qui en compte 20 à 30 selon les jours: Eric, 13 ans, les lunettes rivées à son ordinateur,
 
lève à peine le nez. Le tandem tente de l'amadouer en demandant à son soi-disant «avocat» la permission de se produire.
 
Peine perdue. Au bout de trois minutes, nos clowns font marche arrière, non sans avoir quand même réussi à arracher l'ombre
 
d'un sourire au jeune patient. Si Eric est un spectateur difficile, son refus est jugé positif:
 
«Le jeune exprime sa volonté dans un environnement qu'il subit, il construit ainsi sa résilience», analyse Jules.
 
Une résilience clé dans la guérison. Le deuxième patient s'annonce plus facile. Les visages de Léo, 15 ans, et
 
de sa mère, s'éclairent à l'entrée des clowns. Z'el Printemps propose le mariage à Leo.
 
Enchanté, il la renvoie vers sa mère pour régler les détails de la fête - «une affaire de femmes» à ses yeux -
 
et tout le monde rigole bien. À ce moment-là, il n'y a plus un malade, mais un ado qui partage un bon moment avec sa mère et des amis.
 
«Les clowns recréent le lien social entre parents et enfants dans un contexte hospitalier qui peut les en éloigner",
 
constate Céline Salvador, la jeune psychologue du service.
 
10 minutes de rire =30 minutes d'aviron
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mer 12 Sep - 9:22

10 mn de rire égalent 30 mn d’aviron ,enfin environ 30 mn.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mer 12 Sep - 9:22

10 mn de rire égalent 30 mn d’aviron ,enfin environ 30 mn.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Jeu 13 Sep - 7:40



 
 
 

 
 

 
 

 

 
 
Les infirmières en témoignent, les soins sont plus faciles à donner lorsque les clowns sont là.
 
L'attention du cerveau se déporte sur le sketch, réduisant la perception de la douleur ou l'appréhension du soin.
 
L'explication est à la fois physique et psychologique. Spasmes respiratoires, massage de l'abdomen, contraction du diaphragme,
 
mouvements d'une quinzaine de muscles du visage... le rire provoque tout le long du corps une cascade
 
de réactions mécaniques favorisant l'oxygénation du sang, la réduction du taux de cortisol (stress),
 
la sécrétion d'endorphines (hormones du «bonheur") et le renforcement du système immunitaire.
 
C'est le moyen le plus rapide de mobiliser le maximum de neurones simultanément.
 
Parmi les antidotes contre le stress, le rire est certainement le plus rapide, le plus accessible à tout le monde dès le plus jeune âge.
 
Dix minutes de rire à gorge déployée est un exercice physique aussi efficace que trente minutes d'aviron,
 
selon le docteur Williams Fry de l'université de Stanford. Avec des contre-indications très limitées.
 
Largement partagée, cette capacité s'étiole avec l'âge. Si les bébés rient en moyenne 300 à 400 fois par jour (!),
 
les adultes les plus performants peinent à dépasser la douzaine!
 
Tel un muscle, le rire s'entretient. Marianne, cadre dans un groupe pharmaceutique et fan inconditionnelle du Docteur Patch,
 
en est bien consciente. Le rire est pour elle une véritable bouffée d'air.
 
Depuis quatre ans, elle participe une fois par mois à des séances de yoga du rire organisées par une adepte de
 
la méthode du médecin généraliste indien Madan Kataria et de son épouse, professeur de yoga.
 
«Le rituel est toujours le même, explique-t-elle... Souriante! Après dix minutes d'échauffement musculaire,
 
les participants sont invités à reproduire des saynètes d'une minute chacune sur un thème variable, les saisons,
 
le cirque ou Noël, jouées initialement par l'animatrice. Le principe est de se regarder dans les yeux, de croiser
 
une à plusieurs fois chaque participant, tout en se déplaçant dans la salle, mais sans parler.
 
Enfin on passe au rire spontané.» Allongés en étoile, la tête au centre, les participants sont alors suffisamment détendus
 
pour rire de tout et de rien, et s'alimenter des trilles des voisins, où dominent les voyelles A, O, ou I.
 
«Quand l'un s'arrête, l'autre redémarre, on a du mal à endiguer cette lame de fond qui vous secoue de la tête aux pieds.
 
On revisite les fous rires de notre enfance.» Libérateur d'émotions, exceptionnellement de larmes, ce rire peut durer dix à quinze minutes.
 
Après une courte relaxation, chacun peut partager son ressenti. Marianne se sent allégée de tout son stress,
 
le septuagénaire Georges, si difficile à dérider, en sort ragaillardi. «Le rire des autres me fait du bien", note-t-il.
 
Un aspect bien connu du rire, d'où l'importance de l'exercer collectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 42330
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Jeu 13 Sep - 8:43

Bonne journée à tous et avec le sourire à défaut du rire .

La grisaille est au rendez-vous chez moi ,l'automne arrive ,la vigne vierge prend ses couleurs rouge .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Jeu 13 Sep - 10:18

Trois gouttes sur Paris. La pluie avait évité notre cité depuis deux mois.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 42330
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Jeu 13 Sep - 10:38

Ici il mousine ,idem pour nous pas de pluie depuis une éternité ,un bien pour un mal car ainsi cela nous a évité la tonte de la pelouse .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Ven 14 Sep - 7:46



 
 
 
 

 
 

 
 

 
Complicité et cohésion
 
Depuis son lancement à Mumbai en 1995, la pratique du yoga du rire a largement essaimé. Après l'Inde,
 
qui compte quelque 10000 clubs du rire, les États-Unis, suivis du Japon et de l'Allemagne, sont les pays adeptes de
 
la méthode Kataria. En France, où Fabrice Loizeau, un proche du fondateur indien, l'a introduite en 2002,
 
«on compte près de 450 propositions à destination du grand public". Depuis cinq ans, de nouveaux acteurs s'y s'intéressent à
 
commencer par les coaches, ces conseillers à tout faire, et de plus en plus d'entreprises aussi.
 
L'Institut du yoga du rire que dirige Fabrice Loizeau consacre 60% de son temps à la formation.
 
Orange, Schneider, Kiabi, Sanofi et Groupama... autant de clients séduits par la convivialité, la créativité et l'humanité associées au rire.
 
Chez Volvo Trucks France, le directeur du marketing Eric Dubois, un bon vivant, a su développer avec son équipe des
 
liens différents grâce au rire. «Cela crée une complicité et une cohésion très forte», constate Vanessa Bourdin, la trentaine avenante.
 
On rit pour rire, il n'y a pas d'enjeux cachés.» Et sa collègue Catherine Petit d'insister:
 
«En cas de situation un peu bloquée, c'est l'équivalent d'une pirouette, une échappatoire positive.»
 
Nul doute que la personnalité du manager y est pour beaucoup comme la composition de son équipe, qui aime bien rigoler.
 
Marc Loriol, sociologue au CNRS, qui s'est intéressé à l'humour au travail le confirme:
 
«Ceci ne marche que s'il y a déjà une certaine confiance dans le groupe."
 
Car le rire n'est pas toujours bien vu dans l'univers professionnel. Certains le considèrent comme un acte de provocation,
 
de contestation, voire de rébellion. Mais on peut également, comme le moine Guillaume de Baskerville dans
 
Le Nom de la rose d'Umberto Eco, le voir comme un instrument de vérité et de liberté.
 
Sans mettre le feu à la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Ven 14 Sep - 8:12

Mumbai ça fait chic,je continue à dire Bombay. Quant à Umberto Eco et son Lucien des Baskerville ,ça c'est drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Sam 15 Sep - 8:11


 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 

 
 

 
 
 

 
LA SUBTILE définition bergsonienne du rire,
 
ou plutôt du risible (que le philosophe appelait un « impertinent défi jeté à la spéculation philosophique »),
 
du mécanique plaqué sur du vivant, convient à plus d’un incident divertissant,
 
même si l’accès de gaieté qui en résulte n’est guère charitable :
 
ainsi la digne maîtresse de maison qui s’affale après glissade sur son parquet ciré.
 
Le masque des clowns, la pantomime et les gestes saccadés du plus génial des mimes,
 
Charlie Chaplin, répondent parfaitement à ce contraste de sérieux et de flottement, de rigidité compassée et
 
d’agilité soudaine, qui déclenche immanquablement l’hilarité.
 
C’est un robot qui détale, un amoureux qui éternue.
 
La vie est faite de ces menus accidents où la spontanéité s’enraye et la souplesse devient maladresse
 
(comme Kleist l’a observé dans le Théâtre des marionnettes).
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Dim 16 Sep - 8:46


 
 
 
 
 

 
 

 
 
 
 

 
 
Mais Bergson n’a donné qu’une précieuse indication, et non une théorie générale, du rire à l’éventail si varié
 
 — allégresse, euphorie, belle humeur, liesse, gaillardise, et jusqu’à « cette mâle gaieté si triste et si profonde,/que lorsqu’on vient d’en rire,
 
 on devrait en pleurer », qui contraste avec le « hideux sourire » voltigeant sur les « os décharnés » de Voltaire.
 
 A la lettre, sa définition s’applique au rictus, à la grimace, au lugubre « homme qui rit » de Victor Hugo, aux bastonnades de Guignol
 
qui font trépigner d’aise les tout-petits. Mais il y a mille manières de rire (la jeune fille pouffe et le manant s’esclaffe)
 
 et autant de moyens de faire rire, que le langage nous suggère. C’est, dit-on, un privilège des bossus, ou un désavantage de la jaunisse.
 
Pour rire, il suffirait d’inviter la Madelon à nous servir à boire, ou de s’appliquer un sinapisme sur la poitrine (qui fait les gorges chaudes),
 
 ou de rencontrer un augure complice. Pascal signale sérieusement que « deux jumeaux font rire par leur ressemblance »,
 
c’est la source du comique des sosies, doubles, travestis, déguisements, parodistes, imitateurs… qui repeuple le théâtre de boulevard.
 
A quoi se rattachent le quiproquo, le lapsus, la confusion, la mystification, la gaffe, le gag, qui puisent à l’insondable crédulité humaine.
 
 Si le ridicule ne tue plus, du moins est-il bien vivant. Kant, anima candida, s’amusait de la perruque de l’effaré blanchie en une nuit !
 
La collectivité ajoute à la félicité : on sait que plus il y a de fous… Dans la maréchaussée, un gendarme en goguette suffit à égayer une caserne.
 
 Mais le rire, c’est aussi la promesse faite au dernier, et c’est la bonne humeur rendue au savetier.
 
Et si l’on n’est ni savetier, ni Zarathoustra, ni Asiatique, ni dernier, ni Pandore, ni chatouilleux, ni troisième larron, ni bossu,
 
ni sujet au hoquet, on cherchera un partenaire à pincer par la barbichette !
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 7:55



 
 
 
 
 
 

 
 

 
 
 

 
 
 
 

 
On conteste aujourd’hui que le rire soit le propre de l’homme. En tout cas, selon le fabuliste : « C’est le plaisir des dieux.
 
Malgré son noir souci,/ Jupiter et le peuple immortel rit aussi./Il en fit des éclats, à ce que dit l’histoire,
 
Quand Vulcain clopinant lui vint donner à boire. » C’est le rire homérique, qui enfle la moquerie et le persiflage.
 
 Car, le plus souvent, on rit aux dépens du prochain, et c’est pourquoi le même fabuliste au cœur tendre avance :
 
 « On cherche les rieurs et moi je les évite. »
 
 Toutefois, la réaction aux petits travers et aux mésaventures de la vie courante peut être inoffensive et
 
 mettre un grain de sel dans la monotonie des jours. La distraction est ainsi un inépuisable ressort comique.
 
Les rois Dagobert font la chanson, Kierkegaard, expert en théâtre, évoque plus d’une fois le libraire Soldin,
 
personnage légendaire de Copenhague si distrait que, entendant une voix masculine dans sa boutique,
 
il questionne sa femme : Rebecca, est-ce moi qui parle ? Il prend aussi pour cible les gens de Mols,
 
ces farfelus et ces rustres du Nord, objets de plaisanteries : par exemple, assis sur un mur, ils se chauffent au soleil,
 
 mais ils ont tellement emmêlé leurs jambes qu’ils n’arrivent plus à se dépêtrer, car chacun ne reconnaît plus les siennes.
 
 Ou bien, ils se mettent à plusieurs pour aider une grosse branche d’arbre à tremper dans l’étang, en se suspendant au-dessus du vide,
 
 mais l’homme du bout de la file veut cracher dans ses mains pour mieux agripper l’extrémité… et tous prennent un bain forcé.
 
Un autre encore vient d’acheter chaussettes et souliers neufs, et il a fêté son emplette à l’estaminet. Allongé au bord de la route,
 
 il s’est assoupi ; au charretier qui lui crie de bouger ses jambes qui risquent d’être broyées,
 
il réplique : je m’en moque, ce ne sont pas les miennes !
 
Ces balourds sont en pleine crise d’identité, comme Gribouille, comme Münchhausen, comme Don Quichotte !
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 57206
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 10:18

bjr
Est ce que quand on rit trop ,on n’attrape pas "le hoquet"....

Et avez-vous un truc pour arrêter le hoquet ?
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 11:02

Marie-Hélène a écrit:
bjr
Est ce que quand on rit trop ,on n’attrape pas "le hoquet"....

Et avez-vous un truc pour arrêter le hoquet ?


J'ai été sujet au hoquet , moins maintenant .

C'est particulièrement désagréable .

J'essayais sans grand succès les petits trucs courants .
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 18:35

Je crois que Pie XII est mort du hoquet qu’il avait depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 42330
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 19:35

Très rare que cela m'arrive ,mais lorsqu'il ça me prend je bois un grand verre d'eau d'une traite sans respirer .

Bonne soirée à tous .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Shaliby

avatar

Messages : 113
Localisation : 60 ou 02

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 20:26

Bonsoir,
En effet, Pie XII serait  mort de crises de hoquet ( mais sans doute était ce le symptôme d'une autre pathologie ?)

Il parait que l'expression "God bless you "("ma Doué benniguet ")  utilisée au Royaume-Uni quand quelqu'un éternue viendrait de la conviction que lors d'un éternuement violent, l'âme peut sortir du corps . 

Et comme on n'arrête pas de rire ici, lien vers une page qui recense les morts les plus " insolites" de personnes célèbres :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Disons simplement qu'un certain nombre d'entre eux ont eu une mort ...pas triste.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 20:36

La plupart de ces morts curieuses sont connues . Celle de Pline l'ancien est relatée par Pline le jeune qui si ma mémoire est bonne était au large sur un bateau .
Revenir en haut Aller en bas
Shaliby

avatar

Messages : 113
Localisation : 60 ou 02

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Lun 17 Sep - 21:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"La plupart de ces morts curieuses sont connues"
En effet, il n'y a pas si longtemps, au cours d'un dinner entre amis, nous évoquions les morts stupides d' Ödön von Horváth et de Boris Sagal ...
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 18 Sep - 7:28








 





Le rire, que les éthologues veulent restituer aux singes et autres animaux 

(et pourtant, quels masques pathétiques lèvent ces physionomies burinées par l’ancestrale douleur ! disait Schelling),

est un phénomène multiple qui donne à penser. La mention de Kierkegaard invite à clore ces variations sur une note religieuse. 

Moins « Dieu aime celui qui donne en riant », ou ridebit in die novissimo, que le souvenir des « fous de Dieu », hassidim, tsaddiks…

Ils ont préféré la dérision, être objet de risée, à l’image du Christ bafoué et traité en « idiot », plutôt que saint patenté, canonisé à grands frais. 

Il arrivait à saint Philippe Neri d’accueillir à quatre pattes ses visiteurs huppés et ahuris. 

Il s’humiliait ainsi à plaisir. Une tradition vénérable, reprise par Chesterton, veut que le Christ n’ait jamais ri.

Ce n’est pas déprécier le rire, certes, quand il est sain, contagieux, convivial. Mais la joie est tout autre chose.

L’humour n’est pas forcément drôle
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 57206
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 18 Sep - 9:23

Devait pas être bien marrant la vie avec le Christ .Peut-être tout de même l'épisode des noces de Cana ?
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 18 Sep - 9:45

Avez-vous vu le film des Monty Python ,la vie Brian.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 42330
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 18 Sep - 10:05

Puisque nous parlons du rire ,il faut que je vous en raconte une bonne qui m'a bien fait rire hier .

J'ai un gars en haut de ma rue qui est bourré du matin jusqu'au soir .

Partant en promenade hier ,je le rencontre ,il me dit bonjour et n'étant pas une bêcheuse je lui réponds (je pars du principe que sa vie ne me regarde pas )

Il me demande de mes nouvelles ,donc du coup je lui demande des siennes .

Il me dit ça va ,je ne bois plus (à savoir que j'ai été surprise car sur le banc où il était assis il y avait une bouteille de 1ltre 5 qui pour moi ne voyant pas l'étiquette ,était du coca .

Je lui dis ,ça c'est bien il faut continuer ,réponse ,
Obligé car la juge m'a dit jeudi que si je voulais récupérer mes gamins je ne devais plus boire et qu’elle verrait en mars si je tiens parole .
Il me dit, elle va être étonnée ,car je ne bois plus une goutte de bière ,je ne bois plus qu'un litre et demi de sangria par jour ,sauf hier dimanche où j'en ai bu 2 litres car c'était dimanche ,je suis restée sans voix que voulez-vous répondre à ça .
Peut-être pas risible ,mais je suis rentrée à la maison morte de rire en racontant cela à J-L,car c'était visible que ce mec était sincère pour lui ne buvant plus de bière ,il avait donc arrêté de picoler .
Je suis presque certaine que le taux d'alcool de la sangria est plus important que la bière ,ah oui et dans sa bouteille se n'était pas du coca mais de la sangria
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36875
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mar 18 Sep - 10:29

Hélas pour beaucoup de gens boire c’est des alcools forts ,à la rigueur du vin ,mais pour beaucoup la bière n’en fait pas partie. La sangria c’est rigolo mais ce n’est pas très fort. Je lui souhaite quand même de voir ses enfants. L’alcoolisme est une maladie à peine reconnue. Les fous autrefois étaient considérés comme des délinquants et non des malades.
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1512
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   Mer 19 Sep - 8:04





 






L’HOMME est le seul animal qui sait qu’il va mourir et, paradoxalement, il est aussi le seul animal qui rit. 

Y aurait-il un lien mystérieux entre ces deux affirmations : se savoir mortel et pouvoir s’en moquer ?

Dans cette hypothèse, le rire serait une arme défensive contre le tragique de l’existence.

A vrai dire, le rire a de nombreuses fonctions. Il peut être agressif, en blessant et ridiculisant ; 

il peut être grivois, en transgressant les tabous et interdits corporels ; il peut être destructeur, utilisant la dérision et l’humour noir ;

il peut remplir une fonction sociale, en renforçant le lien tribal et la cohésion d’un groupe ;

il peut être intellectuel, en ayant recours aux jeux de mots et aux traits d’esprit ; 

il peut surtout servir de défense contre l’oppression, la persécution, le malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjours & Bonsoirs Septembre 2018
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Salon du modélisme DINAN les 15 et 16 septembre 2018
» [Septembre 2017] Birchbox 
» [Septembre 2017] My Little Box "La Vie en Rouje Box"
» élections sénatoriales fixées au 21 septembre
» BILAN SEPTEMBRE/OCTOBRE (edit avec photos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ACTUALITÉS-
Sauter vers: