copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun Mai 01 2017, 21:42

Partagez | 
 

 Juin : le mois de Junon

Aller en bas 
AuteurMessage
Roberto36

avatar

Messages : 1384
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Juin : le mois de Junon    Ven Juin 01 2018, 08:06

Voici venu le mois de Junon... Voici venu le temps des fleurs qui s'épanouissent et nous offrent leur renouveau...

Junon, la céleste, Junon, la reine, déesse de la lune, de la fécondité, est associée au mois de Juin.... 

Junon nous annonce l'été flamboyant, des clartés nouvelles, des jours plus doux, des lumières qui s'attardent à l'infini....

Le mois de Juin nous promet les langueurs de l'été, des paysages de ciels d'embruns lumineux, des aubes apaisées,

des couchers de soleil étonnants aux teintes de rose rouge éclatant...

Junon, la sélénite, nous promet des nuits sereines aux lunes flamboyantes...

C'est le mois du renouveau, des chaleurs accablantes qui s'installent, des bonheurs somptueux...

La liberté retrouvée, la nature offerte aux regards, l'air transparent, les odeurs de genêts qui emplissent les jardins...

C'est le mois des ardeurs qui commencent, des parfums qui s'épanouissent, dianthus, géranium, menthes ensoleillées...

Juin nous emporte vers le bel été, ses caresses, ses bonheurs, le plaisir des baignades, de la mer aux doux replis, des calanques irisées de lumières....

Juin nous transporte vers des sensations perdues et retrouvées : les parfums enivrants de l'onde salée, 

le murmure des vagues, les ondoiements de l'eau de mer qui nous emmènent vers le large, loin du monde ordinaire et banal, 

l'insouciance renouvelée, le bonheur des mouvements sur les flots...

Juin nous permet de nous fondre dans la nature, de nous en imprégner, de percevoir l'harmonie du monde dans de nouvelles fusions...

Mois de la souveraine des dieux, mois divin, mois de la lumière !

Juin nous apporte un bien-être, un plaisir des sens, il chante les retrouvailles avec la nature....

Il ouvre le cycle des mois de l'été, nous emporte vers un monde renouvelé :

il nous donne envie de nous enivrer de parfums, d'observer une nature épanouie, la variété du monde, d'écouter sa voix, 

de goûter les couleurs nuancées du soir qui s'attarde....

De voir des paysages de lune, des obscurités pleines de douceurs, des nuits d'étoiles...

De dormir sous la voûte céleste, d'admirer les clartés de rayons de lunes...

De goûter à des ciels épris de liberté, des ciels plus purs, plus lumineux....

De nous enivrer de sensations !
Revenir en haut Aller en bas
Roberto36

avatar

Messages : 1384
Localisation : Montbéliard

MessageSujet: Re: Juin : le mois de Junon    Ven Juin 01 2018, 08:11



Junon dite La Providence
Second siècle
©️ Musée du Louvre 


Fille de Saturne, Junon est à la fois sœur et épouse de Jupiter.



A l'origine, et dans la tradition romaine, Junon personnifie le cycle lunaire et figure dans la Triade d'abord honorée sur le Quirinal, puis sur le Capitole, et qui comprenait Jupiter, Junon et Minerve. Puis la déesse romaine assimilée à Héra dont elle hérita de ses légendes mais son culte fut beaucoup plus suivi. 
Junon était, de façon très générale, la protectrice des femmes, et, plus particulièrement, de celles qui avaient un statut juridique reconnu dans la cité, les femmes légitimement mariées.

En ce qui concerne Junon, ses attributions diverses ressortent dans ses épithètes: 
Juno Regina, associée à Jupiter et Minerve dans le grand temple du Capitole; 
Juno Lucina, déesse de la lune et des enfantements, souvent assimilée à Diane; 
Juno Pronuba, déesse du mariage; 
Juno Voneta, déesse des bons conseils; 
Juno Sospita, protectrice des femmes en gésine puis protectrice en général; 
Juno Cœlestis, la Tanit ou l'Astarté de Carthage, transportée à Rome après la troisième guerre punique, etc. Chacune avait à Rome son culte spécifique.

❖ Culte

Paon se plaignant à Junon 
Gustave MOREAU
©️ Musée G. Moreau, Paris
Elle avait de nombreux sanctuaires, notamment, sous l'épithète de Moneta, c'est-à-dire la déesse qui avertit, ou celle qui fait souvenir, elle recevait un culte sur la Citadelle, l'Arx (le sommet Nord-Est du Capitole).

C'est à Junon Moneta que l'on attribue le salut de Rome lors de l'invasion gauloise, en 390 avant notre ère. Les oies que l'on élevait dans l'enceinte de son sanctuaire donnèrent l'alerte, et permirent à Manlius Capitolinus de sauver la Colline et de repousser à temps l'envahisseur.

▼ DIVINITÉS ▼
Junon était honorée encore sous d'autres épithètes : sous celle de Lucina, elle préside à la naissance des enfants; en cela, elle rappelle plutôt Ilithye qui en a charge. On ne devait assister aux offrandes faites à Junon Lucina que tous noeuds déliés, car la présence d'un lien, noués dans les vêtements des assistants pouvait empêcher l'heureuse délivrance de la parturiente pour qui le sacrifice était offert.

Tandis que chaque homme avait son Genius, chaque femme avait sa Juno, véritable " double " divin qui personnifiait sa féminité et la protégeait. Les déesses elles-mêmes avaient ainsi leur Juno.

On ne lui sacrifiait pas de vaches, parce que, lors de la Gigantomachie, elle s'était cachée en Egypte sous cette forme.

❖ LégendesSelon une légende romaine, Junon était jalouse du fait que Jupiter ait donné naissance à Minerve sans elle. Elle s'en plaignit à Flora qui lui indiqua une herbe qui rendit Junon enceinte sans l'intervention de Jupiter. Elle donna naissance à Mars alors qu'Arès dans la mythologie grecque est le fils des deux époux. 
Junon joue un rôle dans la légende des Horaces. C'est à elle, en tant que Juno Sororia, qui veillait au passage des jeunes filles à l'état nubile et à leur initiation à leur rôle de futures mères et donc protectrice de la soeur d'Horace, que celui-ci dut offrir un sacrifice de purification après le meurtre.




Junon de Barberini
©️ Musée du Vatican

D'une façon générale, le type figuré de Junon est le même que celui de la Héra grecque. Cependant, on relève quelques traits particuliers dans certaines représentations romaines. Le type de Juno Pronuba nous est connu par des bas-reliefs de sarcophages; celui de Juno Lucina, par des monnaies; celui de Juno Sospita, par une belle statue du Vatican; ceux de Juno Regina et de Juno Cælestis, par de nombreuses monnaies et plusieurs statues. Ordinairement, la Junon romaine est représentée dans une attitude pleine de majesté, sévèrement drapée, tenant le sceptre et la patère, parfois le foudre. Juno Cælestis est voilée, avec un croissant sur le front, ou des étoiles, ou une couronne de tours; quelquefois elle est montée sur une lionne, ou sur un char attelé de lions.

Mx
Les modernes ont conservé à Junon sa physionomie imposante. Un tableau d'Audrea Sacchi (Vienne) nous la montre assise sur un char tiré par deux paons. Dans un tableau de Natoire (Louvre), elle est assise sur de légers nuages, au-dessus de l'arc-en-ciel. Un tableau de Paul Véronèse (Bruxelles), qui décorait autrefois le plafond de la salle du conseil des Dix, à Venise, montre Junon versant ses trésors sur la ville de Venise. Junon se parant de la ceinture de Vénus a été peinte par A. Coypel. Parmi les autres sujets relatifs à cette déesse, nous citerons: Junon confiant à Argus la garde de Io, tableau de J. Jordaens; Junon transportant les yeux d'Argus sur la queue du paon, tableaux de Rubens (autrefois au palais Durazzo, à Gênes, et actuellement en Angleterre) et de Poussin (Berlin); Junon allaitant Hercule, tableaux du Tintoret et de Rubens



Juin, ou le mois de Junon
1 juin 2014 par catherine aguillon, publié dans articles, latin
Comme pour les mois de février et d’avril, l’étymologie du mois de juin (Junius, en latin) était contestée à Rome — ce dont Ovide se fait l’écho dans les Fastes, au Ier siècle, même s’il donne la préférence à Junon.


Dans ce long poème-calendrier, qui explique les origines des fêtes romaines, Ovide énumère trois racines possibles pour le mot Junius. Il propose jungere (joindre), car ce serait le mois où la déesse Concorde aurait « joint » (réuni) les Sabins et les Romains, jusque là en guerre. Ensuite juniores, ou « le mois des jeunes gens », décision de Romulus, fondateur mythique de la Ville. Et enfin Junonius, « consacré à Junon », la déesse, qui se présente elle-même en quelques vers.

1








Junon. Glyptotek, Copenhague.




Elle déclare au poète, au cours d’une rencontre supposée avec ce dernier : Je ne veux pas te laisser ignorer que ce mois s’appelle juin parce que je m’appelle Junon… Je suis la fille aînée de Saturne… Si l’hymen donne quelques droits, je suis l’épouse du maître du tonnerre (Fastes, VI, traduction de M. Nisard, 1857).

En effet, Junon est à la fois la soeur et la femme de Jupiter — tous deux enfants de Saturne et de Rhéa. Souveraine et protectrice du peuple romain, elle a pour attributs, selon Ovide, un sceptre orné de pierreries, une grenade (symbole de Fécondité), une génisse et un paon dont la queue est ornée d’étoiles (Métamorphoses, XV, trad. G. Lafaye, 1925-30).

Juno Regina appartient, avec Jupiter et Minerve, à la triade capitoline. Elle « règne » donc sur Rome, protégeant surtout les matrones, les femmes mariées. De ce fait, Juin passe pour très favorable aux noces (Le Livre des Superstitions, coll. Bouquins, p. 934). Junon préside à tous les événements qui marquent la condition féminine : fiançailles, mariage, grossesse et accouchement. En tant que Juno Lucina, déesse de la Lumière, elle amène au jour les nouveau-nés. D’autre part, tandis que chaque homme avait son Genius, chaque femme avait sa Juno, double divin protecteur (Dictionnaire culturel de la mythologie gréco-romaine, éd. Nathan, p. 147). Genius et Juno sont des esprits permettant d’engendrer.

Juno Moneta (« celle qui donne des conseils », de monere, avertir) était honorée dans un temple situé sur le Capitole. Un bâtiment voisin, précise le Dictionnaire de l’Antiquité (coll. Bouquins, p. 554), contenait l’atelier de frappe des monnaies romaines. C’est pourquoi de Moneta dérivent les mots français et anglais suivants : « monétaire, monétiser, monnaie, monnayer, faux-monnayeur, monetary, money, moneyed » etc.

2




Très respectée des Romains, Junon était belle et imposante. Dans son roman Au Bonheur des Dames (1883), Émile ZOLA décrit ainsi Mme de Boves : Sa beauté de Junon, son grand corps majestueux. C’est ce que signifie également l’adjectif anglais junoesque (« of a woman imposingly tall and shapely », Oxford Dictionary of English).

Cependant, fréquemment trompée par le volage Jupiter, Junon se montrait jalouse, querelleuse, vindicative — pour tout dire, horripilante ! De nos jours encore, « une junon » désigne une « furie », une « mégère » ; elle fait peur.

Pour quelle raison avoir donné son nom à un astéroïde découvert en 1804, qui orbite autour du Soleil ? Et à une des plages du Calvados destinée au Débarquement du 6 juin 1944, Juno Beach, où Canadiens et Anglais affrontèrent les forces allemandes nazies ? Je l’ignore.

Mais pour en revenir au mois éponyme, Junon aurait dit à Ovide : Je suis adorée sur cent autels, mais il n’est point d’honneur que je préfère à celui de nommer ce mois (Fastes, VI).

Outre le juin français, l’anglais June, le germanique Juni, l’espagnol Junio, le grec moderne Iounios, l’italien Giugno et le portugais Junho … lui rendent aussi hommage !

P.S. Dans le magazine Paris Match du 12 au 18 juin 2014, j’ai trouvé (p. 116) la réponse à ma question sur « Juno Beach », plage du Débarquement : « cette plage de Courseulles-sur-Mer avait été baptisée Juno, le prénom de la femme du général qui commandait la 3è division d’infanterie canadienne ».
Revenir en haut Aller en bas
 
Juin : le mois de Junon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si on ouvrait notre mois de juin, le mois des papas!
» Origine, histoire du MOIS DE JUIN
» magazine PARENTS du mois de juin 2009
» [Juin 2014] Birchbox
» retour de couches? 1 mois et demi après accouchement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ACTUALITÉS-
Sauter vers: