copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Roberto36

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun Mai 01 2017, 21:42

Partagez | 
 

 Le roi de la boule de Noël est suisse

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le roi de la boule de Noël est suisse   Dim Déc 24 2017, 17:38

Depuis plus de quarante ans, Johann Wanner crée des boules de Noël en verre soufflé, peintes à la main.
Il est désormais le leader mondial du marché. 
Visite de ses ateliers à Bâle, en Suisse.





Johann Wanner, le gentleman de la boule de Noël.




Combien de références de boules de Noël sont produites par Johann Wanner ? Le patron lui-même n’en sait rien, « mais c’est beaucoup » assure-t-il. Photo Patrice Saucourt

Par Jean-Marc TOUSSAINT

Chemise blanche, cravate noire, veston gris, redingote et montre à gousset. Sur son lieu de travail, Johann Wanner à l’allure d’un lord anglais. Un brin austère. Mais l’habit ne fait pas le moine, c’est bien connu. Derrière son costume de gentleman se cache un homme espiègle et rieur, qui a conservé une âme d’enfant. Ce Bâlois aux 78 printemps révolus est le roi de la boule de Noël. Mais pas de n’importe quelle boule. Johann Wanner est spécialisé dans la boule en verre soufflé à la bouche et décorée à la main.https://www.johannwanner.ch/en/ Mieux, il est à l’origine du renouveau de cette tradition. Car avant lui, il faut bien le reconnaître, on avait un peu perdu la boule… Cet élément décoratif était tombé en désuétude. Et pour le remplacer, les marchands avaient inondé les rayons des magasins de boules standardisées et pas chères. C’est à ce moment-là que Johann Wanner est entré en scène. II était antiquaire, amoureux des beaux objets, collectionneur passionné.

En s’intéressant aux traditions de Noël, il découvre au début des années soixante-dix qu’il reste, ici et là, quelques fabricants de boules en verre soufflé à la bouche, en Allemagne de l’Est, en Bohème, en Pologne. La plupart des ateliers s’approvisionnent auprès de familles de verriers virtuoses qui fabriquent à domicile. Seulement nous sommes en pleine guerre froide, et il est encore interdit de commercer avec les régimes communistes du bloc de l’Est. Sauf pour la Suisse, qui bénéficie d’un statut de pays neutre depuis la signature du traité de Paris en 1815. Johann Wanner s’enfonce dans la brèche et importe, dès la première année, 500.000 boules de Noël artisanales fabriquées de l’autre côté du rideau de fer. Nous sommes en 1974. En quelques mois, il écoule la presque totalité de son stock sur les foires de Paris, de Frankfort, de Birmingham… L’aventure est lancée, elle ne s’arrêtera plus. Aujourd’hui, Johann Wanner est connu dans le monde entier. Il a décoré le sapin de Noël du Vatican, celui du prince de Monaco et de la famille Clinton. Les plus grands magasins du monde écoulent sa production, les hôtels les plus prestigieux décorent leurs sapins de ses créations. Même la Chine a fini par adopter ses boules.

Johann Wanner est devenu un styliste d’émotions, le « Christian Dior du sapin ». Car le Bâlois est d’abord un créateur. Il est une sorte de grand couturier des arbres de Noël. Chaque année, entre janvier et mars, avec ses équipes (une vingtaine de personnes), il dessine des centaines de nouveaux modèles aux formes et aux couleurs inattendues, qu’il fait toujours produire en Europe de l’Est. Chaque année, c’est lui qui donne le tempo, qui fait la mode du prochain Noël. Car il n’a pas son pareil pour créer des harmonies festives sur les conifères et habiller leurs aiguilles. « Les boules rondes de 6-8 cm rouges, argent, dorées, bleues ou vertes restent des valeurs sûres », explique-t-il. Ce qui ne l’empêche pas de fabriquer de très grosses boules, mais aussi de développer, cette année, une collection noire, grise et blanche. Ses créations ont intégré d’autres matières : le bois, le métal, le papier mâché, mais l’essentiel est toujours en verre. Surtout, il développe quantité de boules qui n’ont plus de boule que le nom, en forme d’oiseau, de tête de diable, de guitare, d’angelot… Cette année, il a édité des « boules » reproduisant un piano, une machine à écrire, une huître et sa perle, un demi-avocat, un gâteau… Le must, c’est sans doute ce petit oiseau en verre soufflé, peint à la main en rosé dégradé, et affublé d’une queue en soie de verre. Mais cette année, la boule préférée de Johann Wanner, c’est un poussin en forme d’œuf, recouvert d’un duvet jaune. Un Titi version boule de Noël.

Dans sa ville natale, le roi de la boule dispose un entrepôt de stockage de près de 1.500 m², d’où sont conditionnées toutes les commandes, mais aussi d’une boutique qui ressemble à une véritable caverne d’Ali Baba. Dans les années quatre-vingt, Lady Diana prenait du plaisir à venir se plonger dans ce magasin où Noël ne s’arrête jamais, même dans la chaleur étouffante d’un mois d’août. Malgré le poids des années, Johann Wanner adore toujours cette ambiance. « J’y suis sept jours sur sept. Et chaque matin, je me dis que j’ai une chance extraordinaire de travailler dans cet environnement de fête », explique le septuagénaire, qui ne quitte sa boutique ou ses ateliers que pour jouer au golf et faire du patin à glace. Il est comme ça le roi de la boule, habitant perpétuel « de l’île aux enfants ». De fait, à quelques rues de sa boutique, dans son appartement du vieux Bâle, trônent toujours deux sapins ornementés. Ils sont là toute l’année. Et c’est Monsieur Wanner lui-même qui s’occupe d’en changer la décoration.

L'art et la manière de décorer son sapin

Pour Johann Wanner, décorer son sapin ne s’improvise pas. « Il faut prendre du temps pour bien le faire, s’aménager deux ou trois heures durant lesquelles on ne pense à rien d’autre. Cela permet de prendre du recul sur ce que l’on fait, de dialoguer avec l’arbre », explique-t-il. Lui entreprend cette décoration rituelle en sirotant un bon verre de vin, un cigare à la main. « C’est un moment qui vise davantage à célébrer une décoration qu’à décorer un sapin », précise-t-il. Et de poursuivre : 
« Je conseille de placer les plus grosses boules en bas, les petits bijoux en haut et de décorer toutes les faces du sapin, même si certaines sont moins visibles que d’autres ».
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 56882
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Le roi de la boule de Noël est suisse   Lun Déc 25 2017, 10:22

super bravo Bisous


"Dans sa ville natale, le roi de la boule dispose un entrepôt de stockage de près de 1.500 m², d’où sont conditionnées toutes les commandes, mais aussi d’une boutique qui ressemble à une véritable caverne d’Ali Baba. Dans les années quatre-vingt, Lady Diana prenait du plaisir à venir se plonger dans ce magasin où Noël ne s’arrête jamais, même dans la chaleur étouffante d’un mois d’août. "
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 36384
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le roi de la boule de Noël est suisse   Lun Déc 25 2017, 12:27

J’ai une dizaine de boules soufflées de cette manière. C’est d’une fragilité et d’un prix exorbitant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roi de la boule de Noël est suisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roi de la boule de Noël est suisse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boule et Bill fêtent leurs N'os d'Or
» Onigiri ( boule de riz )
» Boule et Bill / Coloriage
» petite boule sous un bras
» explication savon boule de Noel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ACTUALITÉS-
Sauter vers: