Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun 1 Mai - 21:42

Partagez | 
 

 Les Bonjours & Bonsoirs Novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Mer 1 Nov - 0:38

Rappel du premier message :


 

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 

 
 
Novembre est le onzième mois de l'année du calendrier grégorien, constitué de 30 jours.
 
Les journées vont redevenir froides et courtes.
Dès 17 heures il fait nuit.
Certaines années et en avance sur la saison l'hiver fait son apparition.
Pas de neige pourtant mais un froid sec et de fortes gelées.
Dès la fin novembre, les plantations de peupliers peuvent débuter, […]. À l’exception toutefois des stations où la nappe remonte près de la surface en hiver.
Dans ces parcelles, mieux vaut attendre mars, voire avril. —
 
Novembre et ses évènements à dates fixes:
 
Toussaint : célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle sont honorés tous les saints reconnus par l'Église catholique romaine, y compris ceux qui ne sont pas sur le calendrier.
Il ne faut pas confondre la Toussaint avec la Fête des morts.
 
Fête des morts : l'Église catholique romaine commémore les fidèles défunts le 2 novembre. Au Mexique, sous le nom de el día de los muertos,
a lieu un ensemble de célébrations de nature religieuse, commémorative et festive, destinées à honorer les défunts et à défier la mort.
Dans l'Église catholique, le mois de novembre est lui-même consacré aux morts, en plus du jour particulier de la fête des morts qui a lieu le 2 du mois.
Guy Fawkes Night : cette fête britannique commémore l'échec de la conspiration des poudres, le complot d’un groupe de catholiques sous la direction de
Guy Fawkes visant à faire exploser, le 5 novembre 1605, lors de la présence du roi protestant Jacques Ier, le Parlement de Westminster, avec trente-six barils de poudre.
 
Armistice : date anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre.
 
Journée internationale des droits de l'enfant : célébrant l'anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l'enfant, le 20 novembre.
 
La fête de la Sainte-Catherine : le 25 novembre.
À cette date, une tradition québécoise veut que l'on mange de la tire à la mélasse, friandise aussi connue sous le nom de tire de la Sainte-Catherine.
 
Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes:
 
Beaujolais nouveau : tous les 3e jeudis du mois sort le beaujolais primeur, dit beaujolais nouveau.
 

 
 
Dictons du mois et interprétations
 
Ces dictons traditionnels, parfois discutables, ne traduisent une réalité que pour les pays tempérés de l'hémisphère nord.
 
« Novembre chaud au début, froid à la fin », « Novembre, mois des brumes, par devant réchauffe et par derrière refroidit. »
 
Le début de novembre marque l'été de la Saint-Martin.
 
« Le vent de novembre arrache la dernière feuille », « quand il gèle en novembre, l'herbe part comme tendre. »
 
Au contraire le mois peut marquer les premières gelées.
 
« En novembre s'il tonne, l'année sera bonne », « quand en novembre il a tonné, l'hiver est avorté », « Brouillard en novembre, l'hiver sera tendre. »
 
Le temps de novembre annonce celui des mois suivants.
 
« En novembre, bon paysan va vendre son poulain. »
 
« Quand en novembre la pluie noie la terre, ce sera du bien pour tout l'hiver. »
 
 
     


Dernière édition par BOB Morane le Ven 1 Déc - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Marie-Hélène



Messages : 55241

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 10 Nov - 11:27

Bien entendu vos suggestions,Jean, sont absolument exclues pour les mêmes raisons que l'agneau  en colère en colère en colère en colère
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40911
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 10 Nov - 11:37

Comme Michel je me pose cette question ,que se passerait-il si tout le monde se convertissait au végétarisme ou au végétalisme,pour moi la   réponse:est que  certaines espèces pourraient bien disparaître.


Autre chose ,
vous ne mangez plus de viande mais vous avez un chat, ou un chien.   alors que vous vous faites une fierté de ne plus manger de viande, voilà qu'arrive l'heure de la pâtée. Le toutou réclame, le félin miaule, vous sortez une boîte ou un sachet. Alors ce sera quoi: bœuf, poisson ou poulet
Si vous êtes devenu végétarien en raison  d'un refus de la mort animale, vous vous retrouvez en pleine contradiction et il va falloir faire un choix: se débarrasser de votre animal de compagnie, c'est logique non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 10 Nov - 11:49

Pour ma part, il s'avère qu'avec l'âge, les besoins carnés sont à peu près nuls.....Mais je ne condamne absolument pas les mangeurs de viande .Le poisson ou les produits de la mer ,maintenant les algues et énormément de plantes encore inconnues ou méconnues ,apportent ou apporteront les nutriments nécessaires aux humains .....Mais la surproduction animale ,viande à tout prix!!!! en colère


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40911
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 10 Nov - 12:21

Coucou M-H ,je retiens ceci dans ton lien , en éliminant la viande, on conforte les industriels agro-alimentaires, qui veulent produire de la viande artificielle par cultures cellulaires et se débarrasser définitivement des animaux ! »


2 vaches qui rit ,1 yaourt ,une pomme et 1 thé pour moi ce midi ,qui dit mieux Pied de nez

Je fais de la viande tous le jours ,mais je n'en mange pas beaucoup car je n'aime pas trop ça ,sauf le porc .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 10 Nov - 12:44

Je crois que je m'en fiche à présent de ce que nous devrions manger suivant nos âges et nos besoins!Je mange ce dont j'ai envie !!!et pis c'est tout !
Et ce serait facilement ton genre de repas ,Rosie ,surtout le soir !
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Sam 11 Nov - 8:31


 

 

 

 
 
 

 

 
 
11 novembre 1918 Un armistice met fin à la Grande Guerre
 
Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.
 
Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu », « Levez-vous », « Au Drapeau ».
La « Marseillaise » jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.
 
Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer.
Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes.
Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.
 
Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe.
Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la « der des der »
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Sam 11 Nov - 12:17

La "der des der"
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40911
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Sam 11 Nov - 17:21

le corps d'un poilu a pu être identifié. Le sergent Claude Fournier est sorti de l'oubli un siècle après sa disparition.

Sans la science, il serait toujours un soldat inconnu. Un poilu mort pour la France en 1916 dans l'enfer de Verdun, à l'âge de 35 ans. Une victime de 1914-1918 dont on commémore, ce 11 novembre, l'Armistice. Un squelette parmi trois autres découverts, il y a deux ans et demi, lors des travaux de rénovation du Mémorial de Verdun. Grâce au flair d'un légiste, à la persévérance d'un maire, avec l'éclairage des gendarmes, l'aide d'un petit-fils, le soutien de l'Office national des anciens combattants, grâce enfin à un peu de chance, le sergent Claude Fournier est sorti de l'oubli un siècle après sa disparition.
Et ça, c'est aussi historique. Ce héros des tranchées est le premier combattant français de la Grande Guerre à être identifié par la génétique. Le premier également à bénéficier d'une reconstitution du visage, grâce aux techniques ultramodernes d'identification criminelle de la gendarmerie. Pour y parvenir, il a fallu résoudre une passionnante énigme qui fait étape en Lorraine, Alsace, Bourgogne, Ile-de-France et Paca.

Le mercredi 6 mai 2015, une pelleteuse creuse un trou de 2 m de profondeur à Fleury-devant-Douaumont (Meuse), sous le parking du Mémorial de Verdun, en plein chantier de rénovation avant la commémoration du centenaire de la bataille sanglante. Soudain, dans une couche de glaise noire, le conducteur aperçoit des ossements. La gendarmerie est prévenue. Elle alerte le procureur. Bruno Frémont, médecin légiste, est dépêché sur place. «Trois squelettes enchevêtrés quasiment complets émergeaient dans de la terre très compacte et humide», se souvient cet expert de 62 ans, qui est aussi urgentiste au Samu de Verdun. Du matériel militaire français datant de 1914-1918 est mis au jour en grattant le sol. Des sacoches en cuir contenant des balles de fusil Lebel «encore étincelantes au soleil», une ceinture en cuir de l'armée sous les ordres du général Nivelle, des baïonnettes Rosalie, un casque Adrian, des godillots cloutés, des boutons d'uniforme, des gourdes à double goulot... Les corps sont assurément des soldats de la Grande Guerre. Le docteur extrait des entrailles argileuses une paire de lorgnons et une petite fiole intacte d'alcool de menthe Ricqlès qui faisait office de remontant dans les tranchées. Elle est encore remplie à moitié de breuvage. «J'ai mis le nez sur le bouchon, ça sentait toujours la menthe », assure-t-il. La terre issue de la cavité, qui a été utilisée pour remblayer un espace 200 m plus loin, est également passée au peigne fin. Et là, miracle ! les ouvriers retrouvent une médaille métallique ovale de 3 cm de hauteur. Sur ce morceau d'alliage de zinc et d'aluminium figurent un nom et un prénom — Fournier Claude — ainsi que le nombre 1900. Il s'agit d'une plaque d'identité militaire avec année Après des recherches, menées notamment par un journaliste de «l'Est républicain» passionné par la bataille de Verdun, mais aussi avec le coup de pouce du Souvenir français, le profil de Claude Fournier se précise. Sur sa fiche militaire, on apprend que ce sergent, pilier du 134 e régiment d'infanterie, est né le 27 novembre 1880 à Colombier-en-Brionnais (Saône-et-Loire) et qu'il est «mort pour la France le 4 août 1916 devant Douaumont». «Tué à l'ennemi», précise le document à la question «genre de mort».
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Sam 11 Nov - 17:50

super  bravo Il va retrouver la terre de ses ancêtres presque 100 ans après sa mort !
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Dim 12 Nov - 8:14


 

 
 
 
 
 12
 
 

 

 
 
La féerie du Rajasthan
 
Entre le mythique Taj Mahal , suprême temple d’amour et les mille et un palais des maharadjahs, voici l’état le plus dépaysant d’ une Inde à la fois frénétique et séculaire.
 
 

 
Le Taj Mahal est considéré par beaucoup comme la huitième merveille du monde. Le fort Rouge, à Agra, est le palais des empereurs moghols. Ses murailles en grès défendaient la cité. Le Rajasthan recèle mille et une histoires empreintes de symboles et de poésie. Le sari pourpre de cette étudiante est assorti à son bindi vermillon sur le front.
 
Par Alain DUSART
La route du pays des maharadjahs passe par la capitale Dehli, mégalopole de 20 millions d’habitants où vibrionne une génération connectée au XXIe siècle. Entre les anciennes demeures coloniales anglaises aux jardins raffinés et les nouveaux boulevards hérissés de buildings, une foule vertigineuse de jeunes ingénieurs et opérateurs internet grouille dans ce nouvel épicentre mondial de la connectivité. Les centres d’appel des géants du web comme les task-forces d’ingénierie des multinationales, attirent ici chaque année des centaines de jeunes diplômés. Cette modernité turbopropulsée par la mondialisation étouffe à petit feu cette ville lessiveuse de la mondialisation galopante. Le moindre parcours d’un quartier à l’autre prend des heures dans cette cité de mutants qui dispute chaque année à Mexico le titre de ville la plus polluée du monde. Il y a tellement de voitures à Dehli qu’on pourrait les aligner en file… indienne jusqu’à Paris ! Pour autant, ce peuple à l’optimisme sidérant croit en son karma, et mettre le cap au sud vers le tout proche Rajasthan n’effraie personne. Comme le disent avec humour les Indiens, « on sait à quelle heure on part. Pour l’arrivée… » Une formule que l’on pourrait traduire par cet aimable dicton populaire : « Aujourd’hui c’est cadeau, demain c’est mystère ».
Le bus déambule donc dans d’interminables faubourgs entre des chapelets de temples, de centres commerciaux, de bazars ancestraux ou de jardins flamboyants formant un tableau surréaliste dans le reflet des buildings grâce aux tonalités fuchsia des bougainvilliers. Le temps s’étire à peine tant la diversité des paysages virevolte sur la route enchanteresse d’Agra, ancienne capitale de l’Empire moghol.
Nous sommes au milieu du XVIe siècle, à l’apogée du florissant règne du musulman éclairé Akbar. Son petit-fils, l’empereur Shah Jahan va enjoliver cette épopée d’une suprême élégance en bâtissant le Fort rouge. C’est le début de son malheur puisqu’il y finira enfermé dans un cachot par son fils, condamné à une sombre nostalgie, à admirer derrière ses barreaux, là-bas, sur l’autre rive de la rivière Yamuna, l’achèvement de l’œuvre de sa vie, le mythique Taj Mahal. « Les histoires d’amour finissent mal, en général… » chantait Catherine Ringer des Rita Mitsouko. Tout avait pourtant commencé dans la félicité jusqu’au soir de l’accouchement de leur quatorzième enfant. Son épouse Mumtaz Mahal, mourante, le supplie de faire une démonstration au monde de son amour finissant. L’empereur va s’enflammer et se lancer dans la construction de ce « palais de la couronne », ce monument d’amour considéré par beaucoup comme la huitième merveille du monde.
Le Rajasthan recèle mille et une histoires ainsi empreintes de symboles et de poésie. Entre une population très avenante et bienveillante et des contrastes étourdissants, richesse-pauvreté, modernité-archaïsme, urbanité galopante-nature luxuriante, cette région de l’Inde où Rudyard Kipling écrivit son « Livre de la jungle », se prête à merveille à des rencontres saisissantes. Dans la cité de grès rose, Jaipur, capitale effervescente avec son marché aux étoffes passant du safran au turquoise, le palais des Vents avec ses 953 fenêtres dit à lui seul tout le charme du Rajasthan. On le savoure en apprenant à le deviner, à travers par exemple le regard nimbé d’empathie de cette jeune étudiante dont le sari pourpre serti de broderies dorées, est assorti à son bindi, ce petit point vermillon sur le front.

En périphérie de la ville, on grimpe vers le fort d’Amber à dos d’éléphant. Des centaines d’écoliers en uniforme bleu azur déambulent dans un enchevêtrement de palais, agrémentés de cours intérieures, de jardins tirés au cordeau et de dédales moyenâgeux où l’on découvre les amours labyrinthes quand le maharadjah pouvait visiter la nuit une épouse sans alerter ses rivales alanguies. Le Rajasthan, berceau des guerriers rajpoutes, se livre ainsi par petites touches comme autant de pans de suprêmes petits secrets. On les découvre en scrutant la poésie des mondes extérieurs et intérieurs à travers ces moucharabiehs, ces fenêtres sculptées et à demi-obstruantes où opère une magie diaphane, aux frontières de l’imagination et de la spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 34878
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Dim 12 Nov - 9:30

Ce n'est pas le souvenir que j'ai de l'Inde . Sur plus de 50 pays visités ,c'est mon plus mauvais souvenir .
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Dim 12 Nov - 11:13

14 enfants !!!!!!et un tombeau magnifique !!!!!!Que voilà une femme comblée !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40911
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Dim 12 Nov - 12:58

Merci Bob pour ce que tu nous fais découvrir tous les jours .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Lun 13 Nov - 8:11


 

 
 
13  
 
 
 
La calopsitte : UN oiseau de compagnie
 
Voulez-vous  acheter une calopsitte  ? .
Souhaitez-vous être renseigné sur sa nature et son mode de vie ?
 
On dit que c’est un animal de compagnie très agréable. »
 
Voici .......
 
 

 
Introduite en France vers 1840, cette variété de perroquets est originaire d’Australie. Elle fait partie de la famille des Cacatuidae (cacatoès) de l’ordre des Psittaciformes (perruches…). Haute de 30 à 35 cm, la calopsitte affiche un poids moyen de 100 g. Très résistante, elle peut vivre jusqu’à 20 ans. Son plumage généralement gris anthracite est illuminé par une huppe érectile jaune. Deux taches jaune orange ornent ses joues. Parmi les espèces les plus courantes, certaines sont panachées (plumage variant du jaune au crème), lutinos (gorge et huppe jaunes, corps blanc, yeux rouges) ou cannelle (brun pâle aux reflets argentés).
En captivité, ce volatile a besoin d’un espace assez grand, d’où il ne peut s’échapper, car son instinct migrateur le domine. L’oiseau, facile à apprivoiser, est très attachant bien qu’assez bruyant : il joue avec sa huppe pour exprimer ses humeurs et recherche les caresses. Ne supportant guère la solitude et le désintérêt, il apprécie aussi de voler librement au moins deux heures par jour, sous surveillance. Sa cage doit être soigneusement nettoyée une fois par semaine. N’hésitez pas à l’équiper de perchoirs et garnissez-la de jouets qui attiseront sa curiosité. Il serait bon de lui associer un congénère, l’ennui pouvant générer des comportements indésirables (cris, morsures, picages…).
La calopsitte, comme la plupart des oiseaux de volière, se nourrit de mets très variés : millet, feuilles de salade, mélanges de graines, légumes verts, fruits frais, biscuits, pain, granulés de calcium, charbon végétal, os de seiche, sable et sels minéraux. L’alternance de ces éléments assure la meilleure nutrition. Son eau, changée quotidiennement, peut être additionnée d’une goutte de jus de citron. Chaque jour, pour éviter les parasites, les restes d’aliments frais doivent être jetés.
Si vous optez pour le couple, sachez que la période de reproduction adéquate se situe entre avril et décembre, dès l’âge d’un an. Sans exigences particulières, les calopsittes apprécient un nid qu’elles confectionneront avec de la tourbe, des copeaux de bois et de la sciure mis à disposition. Fournissez-leur aussi un petit tronc de bois ou une demi-noix de coco creusée et nettoyée. Mâle et femelle s’y relaieront pour couver de 4 à 6 œufs par an. L’éclosion aura lieu entre le 17e et le 20e jour. Les oisillons seront recouverts d’un duvet blanc ou jaune, leur plumage n’apparaissant que vers l’âge de six mois.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Lun 13 Nov - 9:46

On trouve vraiment de tout dans ta rubrique Bob  super bravo

Déjà savais pas grand chose sur les perroquets ,mais celui-là "CALOPSITTE" Jusqu'à avoir le lexique de ses humeurs d'après sa crête (pardon!!!:sa huppe )


Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 34878
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Lun 13 Nov - 11:13

Mon arrière grand-oncle ( curé) avait rapporté du Brésil en 1907 un perrroquet que je n'ai pas connu .le frère du curé ,mon arrière grand-père lui avait appris des gros mots anti-cléricaux et une petite phrase : c'est la femme du curé . Ma mère m'a raconté cela .
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 34878
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Lun 13 Nov - 11:14

Mon arrière grand-oncle ( curé) avait rapporté du Brésil en 1907 un perrroquet que je n'ai pas connu .le frère du curé ,mon arrière grand-père lui avait appris des gros mots anti-cléricaux et une petite phrase : c'est la femme du curé . Ma mère m'a raconté cela .
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 40911
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Lun 13 Nov - 11:28

La compagne de mon fils en un de perroquet ,une horreur cette bestiole ,capricieuse comme cela n'est pas possible .Il m'a fallu m’en occuper lorsque Edwige était à la maternité ,plus jamais . en colère
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Mar 14 Nov - 8:10



 
 
 14  
 
 
 

 
Grimr, héros volcanique
 
L’Islande dans ce qu’elle a de plus rud e , de plus déterminé, et de plus puissant. Une vraie saga.
 

 
 

 
Par Lysiane Ganousse
Dire que le petit Grimr est une force de la nature est à prendre à double sens. Le jeune orphelin est doué en effet d’une force extraordinaire, un avantage incontestable dans cette Islande du XVIIIe siècle en proie à peu près à tous les fléaux, dont la misère, la famine et la colère éruptive des volcans.
Or l’orphelin partage aussi avec la nature cette impulsivité, et crache parfois sa fureur sans réfléchir plus avant. Ce qui ne sera pas pour lui faciliter l’existence.
Grimr a peu d’atouts dans son jeu vital. Orphelin, franc comme l’or dont il est singulièrement démuni, et par ailleurs renfermé, il a retenu tôt une leçon qui vire un jour à l’obsession : « S’il y a une chose d’immortelle en ce monde après ton existence, Grimr, c’est ta réputation. »
C’est dit, Grimr veut rester dans la postérité en tant qu’homme courageux et valeureux. En formidable bâtisseur, il cherchera à construire pierre à pierre son bonheur malgré l’hostilité des éléments et des hommes comme il cherchera à bâtir sa réputation. Héros de saga il se veut. Héros de saga il sera. Mais sur l’Islande, les vents contraires ne cessent de souffler contre la destinée de l’enfant.
Il se choisit pour tuteur un arnaqueur pas méchant, mais peu exemplaire, qui a surtout la qualité de s’attacher au petit d’homme. Et dont plus tard Grimr vengera la mort à ses dépens.
Il s‘éprend d’une jeune fille sans avoir de biens ni de nom à lui offrir. L’amour lui échappe, la mort ne cesse de vouloir le harponner. Mais Grimr, buté, obstiné, irrationnellement vivant, s’arc-boute face à l’adversité, avec en lui cette irrésistible force vitale. Laquelle fascine autant ses contemporains qu’elle les épouvante.
Cette saga - parce que finalement il s’est bien trouvé quelqu’un pour la raconter, la saga de Grimr - a su réunir tous les éléments nécessaires. La terre, le feu et l’eau qui font l’essence de la rude Islande. Sans parler de la nature humaine, la plus ingrate au fond, dont Grimr ne comprend pas le caractère torve, injuste et désespérant. Il y a quelque chose de dantesque, dans ce destin, de gigantesque dans la carrure du personnage, que Jérémie Moreau (« Max Winson », « Le Singe de Hartlepool ») excelle à cadrer en images proches de l’illustration de contes pour enfants (souvent effrayantes), en plans volontiers serrés, comme pour renforcer l’effet de carcan dans lequel ce grand gaillard de Grimr n’a cessé d’étouffer. Et qu’il passe toute sa vie à pulvériser. Un peu de la lave islandaise coule dans les veines de ce héros silencieux et néanmoins bouillonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Mar 14 Nov - 12:57

Pas très portée sur les B.D.Je vois que cette Saga semble être intéressante :

"

La Saga de Grimr est une quête d’identité tragique dans un décor grandiose. Le héros y est confronté à chacun des piliers de la culture islandaise : le prestige de la généalogie, le culte de la loi et la superstition."




A part tintin et les collections "ma récréation" de mon père et aussi quelques album de Bécassine,!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Mer 15 Nov - 8:30


 
 
 
15
 
 
La ligne maginot du désert
 
« La ligne Maginot ne s’arrêtait pas dans le sud-est de la France , elle se prolongeait en Tunisie pour faire face aux menaces expansionnistes de l’Italie.
 

 
Il s'agit sans doute  à la ligne défensive, située au sud de la Tunisie qui s’étirait sur près de 45 km, de Mareth vers Tataouine. Édifiée entre 1936 et 1940, elle s’inspirait largement de celle construite en France, ce qui lui valut le surnom de « ligne Maginot du désert ».
À cette époque, la Tunisie est sous protectorat français. La Libye, pays frontalier, est une colonie italienne. On craint une éventuelle invasion des Italiens. Cette ligne fortifiée comporte quarante-huit casemates (artillerie et infanterie), quinze postes de commandement et vingt-huit points d’appui protégés par des champs de mine. Des fossés antichars sont encore creusés et des barbelés installés. Au lendemain de la défaite française en 1940, la zone est démilitarisée après la signature de traité d’armistice franco-allemand et franco-italien.
Le 8 novembre 1942, les alliés débarquent en Afrique du Nord. L’Allemagne et l’Italie envoient des renforts en Tunisie pour bloquer leur avancée vers l’Europe. Parallèlement, les troupes du maréchal Rommel, battues à El Alamein en Égypte, se replient vers la Tunisie, talonnées par les Britanniques.
Le haut-commandement de l’Axe ordonne le réarmement de la ligne défensive de Mareth pour les repousser. Cette opération s’effectue entre novembre 1942 et mars 1943. Sept mille soldats et civils s’y attellent : 25 km de fossés antichars sont creusés et 100 km de barbelés sont posés. Le dispositif comporte encore 10.000 mines antichars et 70 000 mines antipersonnel. Malgré tout, engagée le 16 mars, l’offensive britannique se conclut par une victoire, le 28 mars 1943 grâce à une opération de contournement à travers le plateau du Dahar tunisien, à travers la trouée d’El Hamma-Tebaga. Ainsi, l’Afrika Korps fut-elle prise au piège par les armées américaines venues de l’est et les Britanniques remontant du sud.

La ligne Mareth appartient aujourd’hui à l’armée tunisienne. Un musée situé à deux kilomètres au sud de la ville de Mareth, vers Médenine, retrace son histoire. Il abrite une collection d’armes et uniformes militaires et des cartes électroniques montrant au visiteur les différentes routes et sites où les batailles se sont déroulées.
Revenir en haut Aller en bas
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Jeu 16 Nov - 7:44






16 




Entre chiens et loups

Visite à Lepuix (Territoire de Belfort), au pied du Ballon d’Alsace,
Laetitia Briswalter élève d e s bergers allemands rustiques et des chiens-loups tchécoslovaques. 
Deux races liées à l’ancien « rideau de fer ».



Laetitia Briswalter garde systématiquement un chiot de chaque portée et vit entourée de vingt-quatre chiens de berger « vieil allemand », 
en plus de ses treize chiens-loups tchécoslovaques.







Par François Zimmer
Quand vous débouchez du chemin de montagne qui mène à l’élevage « La légende du loup noir », la meute de Laetitia Briswalter vous accueille dans un long hurlement collectif. Pas besoin de sonnette : les treize chiens-loups tchécoslovaques, les vingt-quatre « Altdeutsche Schäferhunde » (en français : chiens de berger « vieil allemand ») montent la garde, en compagnie d’un placide berger suisse au blanc immaculé. C’est l’un des premiers chiens de Laetitia : « J’aimais bien la morphologie du berger allemand, mais en blanc. C’est une race particulière, sélectionnée par les Autrichiens à partir de chiots bergers allemands de couleur blanche, et reconnue officiellement par les Suisses en 2003, d’où son nom. Mais elle est fragile. »
Laetitia se tourne alors vers l’Altdeutscher, le berger allemand rustique de son enfance : « Mon grand-père Robert en a toujours eu dans sa ferme de Sickert, dans le Haut-Rhin. Pendant les vacances, je me baignais avec eux dans les étangs. J’ai cherché un chiot plutôt argenté, mais sans succès. Et quand je suis tombée sur un chiot noir, dans un élevage de Berlin le jour de mon anniversaire, j’ai craqué. » Au point de commencer un élevage en 2008, en parallèle avec une activité de commerciale itinérante qu’elle abandonne quatre ans plus tard.
Laetitia admire la rusticité de l’Altdeutscher, prisée par l’armée est-allemande jusqu’à la chute du mur de Berlin « Il échappe à la consanguinité qui affecte les sujets sélectionnés sur des critères esthétiques, reconnaissables à leur poil noir et feu, et victimes de la dysplasie paralysant l’arrière-train. Une autre variante a donné naissance aux chiens policiers, mais le berger allemand rustique reste le plus facile à éduquer. » Passionnée par le loup, Laetitia s’est également tournée vers le chien-loup tchécoslovaque, un autre spécimen historique. « En plus de mon bac pro élevage, j’ai suivi une formation au parc de Sainte-Croix, à Rhodes, en Moselle, et travaillé avec un éthologue. Pour éradiquer la dysplasie de ses bergers allemands, l’armée tchécoslovaque les a croisés avec des loups des Carpates dans les années 50. Ils étaient entraînés à plaquer au sol les opposants qui tentaient de franchir la frontière. Mais leur côté loup les rendant versatiles, le projet a été abandonné. »
Ayant besoin d’espace, Laetitia a trouvé refuge à Lepuix. « Avec mon compagnon, Guillaume, nous avons rénové un ancien gîte d’étape. Comme je garde systématiquement un chiot par portée, c’est l’endroit idéal pour eux : ils participent à des courses de traîneau au Ballon d’Alsace ou à des promenades sportives. Je reçois des écoliers, des touristes, des colonies de vacances et des pensionnaires d’instituts médicalisés.
Cela leur permet de mieux comprendre leur comportement. » Et d’entendre hurler la meute.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Jeu 16 Nov - 7:59

Faut le faire :"entendre hurler la meute "?????Me semble que ça me ficherait "le bourdon" pour la journée ....Et la nuit ! en colère
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Kris

avatar

Messages : 1543

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Jeu 16 Nov - 9:13

De beaux chiens, mais j'ai horreur des chiens qui font peur, alors très peu pour moi.
Ils sont pourtant beaucoup plus faciles a éduquer que les petits chiens.
Revenir en haut Aller en bas
BOB Morane

avatar

Messages : 820

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 17 Nov - 8:09


 
 17  
 
 
 
Grisette de Montpellier :
le bonbon et son histoire
 
Imaginer que des bonbons de réglisse servent de monnaie. Oui, que l’on puisse payer avec des petites boules de réglisse et de miel.
Au XIIe siècle, Montpellier est au carrefour des routes qu’empruntent les pèlerins vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Les commerçants du parvis de Notre-Dame-des-Tables utiliseront alors ces confiseries pour faire l’appoint pendant tout le Moyen Age. Ces bonbons réconfortaient les pèlerins pendant leur longue marche. Peut-être ce nom de « grisette » vient-il de l’étoffe aussi grise que modeste, qu’ils portaient à partir du XVIIe siècle. À moins qu’il ait été inspiré au XIXe siècle par la grisette, cette jeune fille de condition modeste aux mœurs légères.
 
Les Grisettes de Montpellier garderont par contre leur pouvoir de régaler jusqu’au début du XXe siècle, avant de tomber dans l’oubli. Heureusement, dans les années 1980, un apiculteur à la fois ingénieur agronome et confiseur remet au goût du jour cette spécialité en respectant la recette datée de 1837.
 

 
Grisette de Montpellier. ©️ Crédit photo : Rucher de la Hacienda
Composées pour moitié de réglisse et de miel
Aujourd’hui encore, les Grisettes sont des petites boules gris noires, dures, de la taille d’un petit pois. Elles ont gardé leur composition inspirée des préparations des apothicaires de la faculté de médecine de Montpellier créée en 1220. Elles sont toujours composées pour moitié de réglisse et de miel, deux éléments de la médecine antique. Saupoudrées de cassonade pilée, leurs saveurs douces-amères se mêlent avec bonheur au sucre rustique non raffiné.
 
Intrigante réglisse ! Féminine quand on parle de sa plante, masculine pour nommer la racine. Seule la racine profonde est comestible et produit une substance aromatique qui parfume les confiseries. Le bâton de réglisse doit être taillé en deux dans le sens de la longueur ou écrasé afin de libérer tout son parfum.
 
 
 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 55241
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   Ven 17 Nov - 11:46

Intriguée par cette découverte du genre du mot réglisse (discussion tout à fait au gout du jour )


"La réglisse ou réglisse glabre, du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] γλυκύρριζα[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](Glycyrrhiza glabra L.) est une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de la famille des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], de la sous-famille des Faboideae, aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] aromatiques. Elle est originaire du sud de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]et de l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
La réglisse désigne aussi la racine de cette plante. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de longue vie pour la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et selon [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], cette racine, au goût caractéristique, doux et amer, est récoltée depuis l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur la côte [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], où elle pousse naturellement.
Le réglisse désigne l'extrait aromatique issu de la racine de cette plante, utilisé en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (il désigne également la confiserie confectionnée à partir de cet arôme). Dans ce dernier cas, réglisse peut être employé au masculin comme au féminin[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Voilà ce que dit wiki  bravo super
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Bonjours & Bonsoirs Novembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bonjours & Bonsoirs Novembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lombardsijde novembre 1969 qui se reconnait? B4 pont
» 11 novembre & les Cadets de Marine
» Revue de presse - Novembre 2007
» salon généalogie de NIMES les 12 et 13 novembre 2011
» REP INFO NOVEMBRE 2011 LEGION ETRANGERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ACTUALITÉS-
Sauter vers: