copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun 1 Mai - 21:42

Partagez | 
 

 Déjà à cette époque .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosie

avatar

Messages : 40029
Localisation : Danizy

MessageSujet: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 11:05

Bruno Lenoir et Jean Diot, l’arrestation
Aux alentours de 23h, dans la nuit du 4 au 5 janvier 1750, deux hommes sont arrêtés rue Montorgueil « en posture indécente et d’une manière répréhensible ». Effectivement, ni Bruno Lenoir, cordonnier de vingt et un ans (ou vingt trois selon les sources), ni Jean Diot, quarante ans, domestique dans une charcuterie, ne portent de pantalons. Pour le guet qui passe dans le coin, c’est une aubaine, il écrit un procès-verbal et les arrête. Au milieu du XVIIe siècle, il n’est pas vraiment conseiller de se promener main dans la main lorsqu’on est amoureux et homosexuels, ni de pratiquer un coït rapide contre une porte en pleine rue. En effet, les « gens de la manchette » comme on les appelle, sont surveillés plus sérieusement que les couples hétérosexuels (l’exhibition est cependant interdite pour tout le monde). Les agents de surveillance, les guets ou encore « les mouches » sont à la recherche des lieux de rencontre dans toute la ville afin de tomber sur des flagrants délits. Certains poussent le zèle en s’exhibant pour attirer les homosexuels et les arrêter.
Si Jean Diot nie les faits qui lui sont reprochés, Bruno Lenoir affirme que le quadragénaire lui a proposé un acte sexuel mais qu’il n’a pu avoir lieu car le guet, Julien Dauguisy, les a arrêtés juste avant. En 1750, la sodomie est encore considérée comme un crime.


Les sanctions pour homosexualité au XVIIIe siècle
Avec les Lumières, la répression des homosexuels a tendance à diminuer. Enfin, il est question d’ajuster les peines aux crimes. Et si le crime d’homosexualité doit être puni, il ne mérite pas de persécuter les criminels. De fait, lorsqu’un couple homosexuel (ou du moin un duo) est arrêté une première fois, les hommes passent quelques jours en prisons (voire quelques heures) et on les laisse repartir après une mercuriale. Il s’agit d’une remontrance plus ou moins longue ou des gens expliquent à quel point l’homosexualité c’est super mal. Alors c’est relou, humiliant et discriminant mais ce n’est pas le bûcher quoi.


Lorsque des hommes sont arrêtés pour récidive, ils restent à peine plus longtemps en prison et on les libère toujours après une mercuriale. Mais alors ? Pourquoi à cette même époque, Bruno Lenoir et Jean Diot ont ils fini étranglés puis brûlés ? Parce qu’il fallait un exemple et parce que les deux hommes n’ont pas eu la chance d’être bien nés.
Le procès de Diot et Lenoir
 
Le 9 janvier 1750, Brunot Lenoir et Jean Diot sont interrogés dans le cadre du procès. Jean Diot nie toujours les faits alors que Bruno Lenoir maintient toujours son discours, Jean Diot lui a proposé un rapport anal dans la rue Montorgueil et il a accepté. Seule l’arrivée du guet a empéché la pénétration d’avoir lieu. Les deux hommes n’ont pas d’argent, pas de statut et donc aucune protection. A l’époque où les homosexuels fils de bonnes familles sont simplement envoyés chez d’autres membres de la famille pour faire oublier le scandale, les pauvres eux, sont brûlés sur place publique. Il faut punir le scandale et le 11 avril 1750, le procureur annonce la sanction : les inculpés doivent être brûlés vifs pour crime de sodomie. Bruno Lenoir et Jean Diot font appel, ils sont à nouveau interrogés puis jugés par le Parlement de Paris le 7 juin 1750. La sentence est confirmée : «  les deux hommes sont condamnés à la confiscation de leurs biens ou, à défaut, au paiement d’une amende de 200 livres chacun. Ils seront brûlés et leurs cendres jetées au vent. » Seule une clause est ajouté : « seront secrètement étranglés avant de sentir le feu ». Ils ne sont donc pas brûles vifs, ils sont étranglés avant pour éviter une autre longue souffrance. Youhou…

La condamnation du bûcher comme exemple ?
 
Au XVIIe siècle, seuls cinq hommes ont été condamnés à mort pour homosexualité aggravée (viol, pédophilie…) mais pas entre adultes consentants. Alors pourquoi ne pas avoir envoyé Diot et Lenoir à la prison du Bicetre comme les autres ? L’exécution est inhabituelle et incompréhensible. Il existe bien une théorie. La première est liée au fait que Diot et Lenoir ne font pas partie de la cour et afin d’éviter que les rues de Paris se transforment en lupanar pour hommes, on menace par le bûcher les homosexuels. Autant le faire avec des pauvres, personne ne s’en plaindra. Ça se tient.


Quelque soit la raison qui a poussé le Parlement a rendre cette décision, Bruno Lenoir et Jean Diot ont été exécutés et brûlés place de Grève le 6 juillet 1750. C’est pas glorieux. Quarante et un ans plus tard, le code pénal révolutionnaire est le premier code européen à abandonner le crime de sodomie entre adultes consentants. En 2014, une plaque commémorative est installée rue Montorgueil pour rappeler le souvenir de ces deux hommes, morts sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Kris

avatar

Messages : 972

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 11:17

Citation :
"Au milieu du XVIIe siècle, il n’est pas vraiment conseillé.... ni de pratiquer un coït rapide contre une porte en pleine rue. "



Décidément, les choses n'ont guère changé près de 400 ans plus tard. Il va falloir légiférer pour y remédier.

 mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 40029
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 11:48

Voilà pourquoi j'ai mais ceci ,un fait divers prés de chez moi vient de se produire ,deux gars tabassé pour leur différence ,comme dit J-L inadmissible ,il dit ils font ce qu'ils veulent de leur luc tant que ce n'est pas le mien (eh oui c'est J-L )
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 33692
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 11:51

Le regard sur les homosexuels a changé de nos jours ,on va avoir honte d'être hétéro ,c'est d'un ringard .Toutefois je ne pense pas qu'un coït aussi furtif soit-il en pleine rue soit bien vu de nos jours .
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 40029
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 12:07

Non Michel pas certaine que le regard sur les homosexuel ait changé tant que cela ou alors cela dépend des régions ici ils sont mal vus ,je lis assez régulièrement ce genre de fait divers  ,perso ça ne me dérange pas tant qu'ils ne s'affichent pas à la vue de tout le monde (ça j'ai du mal à supporter ) un peu de dignité ,mais à savoir qu'il en est de même pour les hétéros du mal à supporter les longues étreintes de leur part Il y a 15 jours nous sommes allés au parc d'ILL de ST Quentin avec Owen et bien les jeunes n'ont aucune pudeur ,caresses sous les tee shirts et j'en passe ,et pourtant je ne suis pas du tout vieux jeu loin de là .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 33692
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Lun 5 Juin - 12:35

Vous êtes libérés dans votre région ,je ne vois jamais ce genre de choses à Paris .
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Messages : 16811
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 8:29

laissons les gens vivre à leur façon,mais en étant corrects dans les lieux publics,comme dit Rosie en france,c'est quand même bien accepté ce qui n'est pas le cas partout
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Messages : 16811
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 8:35

exemple     à la clusaz c'est très très mal vu par les gens du village et malheur à celui qui ouvre une boutique s'il est homo ,c'est le cas  d'un ami qui a fini par partir et aller là où c'est vivable mais dès que les touristes sont là,c'est different
Revenir en haut Aller en bas
Kris

avatar

Messages : 972

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 9:23

Curieusement, chez moi, c'est plutôt bien accepté. Nous avons depuis peu un nouveau coiffeur qui confirme la tendance des coiffeurs. Il a d'ailleurs été l'un des conjoints du premier mariage homo célébré par notre maire. Je m'attendais à une forme de rejet par les habitants, et j'ai été surpris de constater que ça se passe au contraire très bien. Aucun ostracisme à signaler. Bravo les Quinciatons.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Hélène

avatar

Messages : 52761
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 9:48

On peut avoir des à priori mais quand on en connait ça va tout seul.J'ai connu un couple d'hommes ils sont plus sensibles que les hommes ,les vrais Pied de nez effrontée .Mais pas des femmes pour autant .Un couple de femmes également,très gentilles aussi,mais l'une très féminine et douce et l'autre un peu "hommasse"physiquement et manières un peu brusques  

Mais ce que je voudrais savoir c'est s'il y a une raison organique ou psychologique .Je connais une famille ou chacun de leur côté "tonton et petite nièce" ont ce penchant avec des personnes de leur sexe.Il y a aussi des phénomènes de mode ou même de pub chez certains artistes !
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 33692
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 10:07

Ce n'est pas un phénomène de mode ,c'est moins caché .Je pense qu'ils sont plus visibles car moins ostracisés .
Revenir en haut Aller en bas
Rosie

avatar

Messages : 40029
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 10:19

Alors ça bonne question M-H je ne me suis jamais penché sur le sujet ,ce que je sais ,c'est que certaines personnes vivent mal leur homosexualité ,donc cela n'est donc pas un choix .

Dans les départements de l'Aisne et des Ardennes ils sont souvent insultés de tous les noms possibles (mais deux départements peuplés d'arriérés )  À Sedan dernièrement  ,un père de 55 ans  a été tabassé car son fils est homosexuel .Les deux faits divers très rapprochés m'ont fait chercher cette question  sur l'homosexualité ..


Perso je dis foutons leur la paix ,laissons les vivre comme ils l'entendent ,du moment qu'ils sont respectueux ne s'affichent pas de façon outrancière ça ne me gêne pas .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 33692
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   Mar 6 Juin - 11:39

C'est encore moqué ,mais il y a des progrès .Jules César , Léeonard de Vinci ,Michel Ange ,Proust ,Lyautey et cette folle maréchale de Cambacérès dont Napoléon l'avait affubler d'un sobriquet moqueur et cruel qui ne me revient pas .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déjà à cette époque .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déjà à cette époque .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de trouver un ral qui s'approche le plus de cette photo!
» Connaissez-vous cette femme
» Cette opération consistait à quoi ?
» Sur quel bâtiment a été prise cette photo ?
» je voulais vs faire partager cette vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: HISTOIRE-
Sauter vers: