copains d'avant et maintenant

Lieu de convivialité entre membres de la communauté virtuelle
 
AccueilPortailMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun 1 Mai - 21:42

Partagez | 
 

 Le reconnaissez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosie

avatar

Messages : 40373
Localisation : Danizy

MessageSujet: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 9:45

Comment interprétez-vous cette position .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 53940
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 9:47

Pied de nez Interrogation

Me fait penser à un écrivain romantique jeune ou un musicien :Vigny?Chopin ?Musset ?
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40373
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 11:31

Oui un écrivain .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 53940
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 12:44

Je savais bien que j'avais vu cette photo dans mes livres de littérature,mais j'aurais juré Vigny!

Je ne comprends pas très bien ta question.Il semble qu'il est en exil:il regarde en direction de la France ?


https://www.histoire-image.org/etudes/hugo-exil
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Rosie

avatar

Messages : 40373
Localisation : Danizy

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 13:03

Hugo tient d’abord à se rappeler au souvenir des Français en tant que résistant, fidèle défenseurs des idéaux républicains de 1848 et rejetant toute compromission À cette fin, il prend place sur la grève d’Azette, comme encerclé par la mer, les bras croisés et le regard fixé sur l’horizon. L’assurance de la pose, la stabilité de la composition dont il apparaît comme le « pivot » subtilement désaxé, renvoient à la conclusion d’«  Ultima Verba


                                                                             
Ultima verba
... Quand même grandirait l'abjection publique
A ce point d'adorer l'exécrable trompeur ;
Quand même l'Angleterre et même l'Amérique
Diraient à l'exilé : - Va-t'en ! nous avons peur !

Quand même nous serions comme la feuille morte,
Quand, pour plaire à César, on nous renîrait tous ;
Quand le proscrit devrait s'enfuir de porte en porte,
Aux hommes déchiré comme un haillon aux clous ;

Quand le désert, où Dieu contre l'homme proteste,
Bannirait les bannis, chasserait les chassés ;
Quand même, infâme aussi, lâche comme le reste,
Le tombeau jetterait dehors les trépassés ;

Je ne fléchirai pas ! Sans plainte dans la bouche,
Calme, le deuil au coeur, dédaignant le troupeau,
Je vous embrasserai dans mon exil farouche,
Patrie, ô mon autel ! Liberté, mon drapeau !

Mes nobles compagnons, je garde votre culte ;
Bannis, la République est là qui nous unit.
J'attacherai la gloire à tout ce qu'on insulte ;
Je jetterai l'opprobre à tout ce qu'on bénit!

Je serai, sous le sac de cendre qui me couvre,
La voix qui dit : malheur ! la bouche qui dit : non !
Tandis que tes valets te montreront ton Louvre,
Moi, je te montrerai, César, ton cabanon.

Devant les trahisons et les têtes courbées,
Je croiserai les bras, indigné, mais serein.
Sombre fidélité pour les choses tombées,
Sois ma force et ma joie et mon pilier d'airain !

Oui, tant qu'il sera là, qu'on cède ou qu'on persiste,
O France ! France aimée et qu'on pleure toujours,
Je ne reverrai pas ta terre douce et triste,
Tombeau de mes aïeux et nid de mes amours !

Je ne reverrai pas ta rive qui nous tente,
France ! hors le devoir, hélas ! j'oublierai tout.
Parmi les éprouvés je planterai ma tente :
Je resterai proscrit, voulant rester debout.

J'accepte l'âpre exil, n'eût-il ni fin ni terme,
Sans chercher à savoir et sans considérer
Si quelqu'un a plié qu'on aurait cru plus ferme,
Et si plusieurs s'en vont qui devraient demeurer.

Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis ! Si même
Ils ne sont plus que cent, je brave encor Sylla ;
S'il en demeure dix, je serai le dixième ;
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !


il exprime  par ce poème sa volonté inaltérable de ne pas céder à "Napoléon le petit", et de ne pas retourner en France avant la chute de celui-ci. Il tiendra parole et ne reviendra d'exil qu'en 1870, après la défaite de Sedan. Ses écrits d'exil ont bien entendu été censurés sous le Second Empire, mais beaucoup de Français pouvaient toutefois les lire, puisque des contrebandiers les importaient de Belgique en France, parfois dit-on dans des bustes à l'effigie de Napoléon III ! Je pense que cet exil a dû être pénible pour lui ,voilà pourquoi il regarde au loin vers la France .
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Marie-Hélène

avatar

Messages : 53940
Localisation : Plouescat

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Dim 14 Aoû - 15:33

Ah d'accord !!!!Exil doré pourtant !!!!! bjr super
Revenir en haut Aller en bas
http://copain-d-avant-et-ma.forumgratuit.org/
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 34065
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Lun 15 Aoû - 6:55

Nous ne sommes plus à l'époque de l'exil des opposants dans les iles Bourguiba ,ici à Groix, Napoléon à l'île d'Aix ,Elbe et Saint-Hélène.  Abd el Kader à Madagascar.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Boisjoly

avatar

Messages : 34065
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   Lun 15 Aoû - 7:04

Nous ne sommes plus à l'époque de l'exil des opposants dans les iles Bourguiba ,ici à Groix, Napoléon à l'île d'Aix ,Elbe et Saint-Hélène.  Abd el Kader.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le reconnaissez-vous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le reconnaissez-vous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le reconnaissez-vous?
» Reconnaissez vous ces poussettes?
» Me reconnaissez vous?
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
copains d'avant et maintenant :: ARTS :: Littérature-
Sauter vers: